Alerte Témoin

"Partageons nos sports" : une démarche pour les personnes en situation de handicap

Publié le 30/11/2019 - 16:36
Mis à jour le 29/11/2019 - 17:41

Après avoir reçu le label « Terre de Jeux 2024 », Christine Bouquin, présidente du Département, a eu lancé ce 26 novembre 2019 la démarche « Partageons nos sports » lors du séminaire organisé en présence de Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français.

Photo : Christophe Deplaude,  seminaire au centre diocesain
Photo : Christophe Deplaude, seminaire au centre diocesain

Il s'agit de "faire des Jeux 2024 un levier de développement du sport pour tous et un accélérateur de projet", indique le Département. « Du sport, du tourisme, de la culture, de l’aide sociale, de l’emploi, de l’habitat…  nous voulons une démarche transversale et solidaire, à l’image des valeurs du sport et de notre philosophie que nous appliquons au quotidien à travers C@P25 », a annoncé Christine Bouquin devant une assemblée de 120 personnes.

Ce défi, le Département compte le relever avec ses partenaires locaux associatifs, institutionnels ou encore privés qui ont profité de ce séminaire pour échanger sur ce projet commun. Les interventions de la présidente, de Jean-Claude Thievent, champion cycliste paralympique et ambassadeur de la démarche, de David Travadon, blessé de l’Armée de Terre, sportif de haut niveau et président de Besançon triathlon ou encore de Julien Lopez, de la Compagnie théâtrale La Gouaille, ont rythmé les débats des tables rondes.

Ce séminaire fut aussi l’occasion de présenter Élise Bouraghda, nouvelle référente régionale du Comité paralympique et sportif français qui sera basée à Besançon. Coordinatrice paralympique, elle composera avec les acteurs déjà actifs sur le terrain pour le développement du sport adapté.

L’après-midi fut consacré au travail en ateliers thématiques dans lesquels les membres d’associations, les acteurs spécialisés et les étudiants, motivés par la démarche « Partageons nos sports », ont commencé à faire émerger les premières initiatives du projet.

Les infos +

www.doubs.fr/partageonsnossports

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences intrafamiliales : les services de l’État « sont pleinement mobilisés » (Préfecture)

Le Préfet du Doubs a réuni le 31 mars 2020 en audioconférence les Procureurs de Besançon et Montbéliard, les forces de sécurité intérieure, les collectivités, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et la Déléguée départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, afin de coordonner l’action publique en la matière.

Livraison (manquée) de masques : la colère de Christine Bouquin

A deux reprises, jeudi 2 avril et dimanche 5 avril derniers, l’Etat a procédé à la réquisition, manu militari, à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, des masques de protection en provenance de Chine destinés aux départements de Bourgogne-Franche-Comté. Christine Bouquin, la présidente du département Doubs exprime sa colère et son indignation

Confinement : comment se sentent les habitants de Besançon ?

Résultats de la consultation • Près de 5.000 habitants de Besançon et de sa région  (9.974 exactement) ont répondu questionnaire de la Ville sur leurs ressentis du confinement et des conséquences de la crise du Covid-19. Si 84,12% des personnes interrogées se disent plutôt inquiètes (voire très inquiètes) concernant la diffusion du Coronavirus, elles supportent relativement bien le confinement à 79,07%.

L’imprimerie Simon offre gratuitement des attestations de sortie

Afin d'aider les personnes qui ont des difficultés à se procurer des attestations dérogatoires de déplacement (pas d’imprimante à domicile, plus d’encre, ou encore en situation de précarité), l’Imprimeur Simon à Ornans a souhaité les offrir. Plusieurs points de retrait ont été mis en place.

Violences conjugales durant le confinement : comment donner l’alerte ?

"les personnes en détresse peuvent être aidées" • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.76
ciel dégagé
le 07/04 à 9h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
48 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune