Pas assez de place pour les nouveaux rythmes scolaires à l'école Champrond

Publié le 26/06/2014 - 16:52
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

Environ 25 parents d'élèves de l'école maternelle Champrond se sont mobilisés ce jeudi 26 juin de 8h45 à 9h30 pour dénoncer les conditions d'accueil de leurs enfants notamment pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Une seule salle sert à pour la sieste, la bibliothèque, la motricité, l'accueil pour le périscolaire et le repli en cas de pluie. Si des travaux d'agrandissement ont été envisagés dans cette école rénovée, ils ne sont plus à l'ordre du jour. Suite à cette action, Yves-Michel Dahoui, nouvel adjoint en charge de l'éducation, a rencontré une douzaine de parents d'élèves pour un début de dialogue…  


Action des parents à la Maternelle Champrond par macommune_info

PUBLICITÉ

Une simple démonstration. Les parents d’élèves, qui alertent la mairie depuis le mois de septembre, se sont emparés des locaux ce jeudi 26 juin avant le début de la classe pour prouver que les enfants ne peuvent pas tous tenir dans une seule et même pièce. Ils seront 96 bambins à la rentrée dans cette école qui a été rénovée il y a deux ans.  À l’époque, l’école était passée de quatre à trois classes. Une des salles était utilisée pour la sieste et la bibliothèque. Mais depuis, la maternelle a retrouvé ses quatre classes et la place manque !

 « Des enfants seront obligés de rester dehors par tous les temps… »

 Si, selon les parents, l’équipe éducative réussissait à jongler tant bien que mal avec les heures d’occupation de la salle, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires va sérieusement compliquer la donne, notamment sur le temps de la pause méridienne avec une cinquantaine d’enfants qui mangeront à la cantine. « La sieste pour les plus petits va démarrer vers 13h15 13h30 jusqu’à 14h » explique Anne Darot, une maman de deux enfants en maternelle. « Les autres enfants vont donc être dehors sans aucun repli s’il pleut ou s’il neige. Concernant les quatre activités par soir mises en place dans cette salle de motricité, on ne pourra pas faire rentrer tous les élèves, car elle sert de aussi de préau, de salle de sieste et d’endroit où l’on range les vélos…Ce matin, on va faire un test pour voir si les enfants peuvent tous rentrer dans cette salle, y faire la sieste, lire des livres… et on verra le résultat… ». (voir vidéo)

Yves-Michel Dahoui : « Je vais visiter l’école la semaine prochaine pour trouver des solutions » 

Suite à cette action, Yves-Michel Dahoui, a décidé de rencontrer en milieu d’après-midi  une délégation d’une douzaine de parents d’élèves. « J’ai rencontré des parents d’élèves responsables. Je comprends leurs inquiétudes. Il ne faut pas le nier, il y a des difficultés pour quatre à cinq écoles sur Besançon » explique le nouvel adjoint en charge de l’éducation et de la petite enfance à la Ville de Besançon « Il y a des problèmes divers selon les écoles, mais nous tenons à garantir la qualité de l’accueil périscolaire à Besançon… » L’adjoint se  rendra donc à l’école Champrond la semaine prochaine pour trouver avec les services techniques de la ville un début de solution.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.07
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage