Pas touche à l'Alsace !

Publié le 12/10/2014 - 10:29
Mis à jour le 12/10/2014 - 10:29

Ils étaient 7.000 personnes selon la police et "entre 10.000 et 20.000" selon les organisateurs à manifester sous le soleil ce samedi 11 octobre 2014 dans les rues de Strasbourg contre la réforme territoriale et le projet de fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.

recemment_mis_a_jour12.jpg
Manifestation du 11 octobre 2014 ©lucas Basso Facebook touche pas à l'Alsace
PUBLICITÉ

Confiné sur une grande place au nord de la ville, la rassemblement, dans une forêt de drapeaux régionaux rouge et blanc, faisait figure de test grandeur nature pour la droite locale, UMP en tête, à l’origine de la manifestation avec les chambres consulaires régionales.

La participation a atteint 7.000 personnes maximum au plus fort de l’affluence vers 16h, selon la police. Révisant à la baisse une estimation trop optimiste de 30.000 personnes, le président de la région Philippe Richert (UMP) s’est lui réjoui d’une fréquentation « entre 10.000 et 20.000 personnes« , soit au-delà de son objectif d’en réunir 10.000.

 Pétition en ligne contre la fusion

Entre les groupes locaux aux noms bien alsaciens  «Bredelers», les «Kansas of Elsass» ou encore «Mister Bretzel» et dégustations de pommes et de bretzels, les élus ont ensuite pris la parole: « L’Alsace veut participer à son avenir et non se le voir imposé« , a dit notamment Philippe Richert, le président (UMP). Le maire de Mulhouse Jean Rottner (UMP), dont une pétition en ligne contre la fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne a récolté quelque 55.000 signatures depuis cet été, a dénoncé pour sa part une « réforme du mépris » et regretté que le gouvernement « n’ouvre pas la porte du dialogue« .

De son côté la gauche alsacienne, qui continue de plaider pour une union avec la seule Lorraine, avait dénoncé une manifestation partisane et le risque d’alimenter le sentiment identitaire. Car la manifestation était aussi soutenue par le FN, le mouvement d’extrême droite « Alsace d’abord » et le parti régionaliste « Unser Land » (Notre pays).

« Alsaciens oui! Moutons non ! » ; « On ne mélange pas Riesling et Champagne », pouvait-on lire sur des affiches dans les rangs des manifestants

 Info + 

Les trois collectivités alsaciennes ont ressuscité le 22 septembre 2014  le projet d’un «conseil unique» d’Alsace, pourtant rejeté lors d’un référendum régional en 2013 en raison notamment d’une trop faible participation au scrutin. L’Alsace s’était résignée à l’idée de fusionner avec la Lorraine. Mais la proposition des députés le 23 juillet de rajouter la Champagne-Ardenne a incité la droite et le centre alsacien à s’opposer désormais à toute fusion.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.98
partiellement nuageux
le 22/09 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
82 %

Sondage