Permis: la Prévention routière opposée à la récupération accélérée des points

Publié le 13/09/2010 - 17:01
Mis à jour le 16/04/2019 - 12:28

Le délégué général de la Prévention routière, Pierre Gustin, a déclaré ce lundi qu'il «était absolument opposé» à la réduction du délai pour retrouver ses points de permis de conduire, votée au Sénat contre l'avis du gouvernement.

«Nous sommes absolument opposés à ce ce projet, il ne faut absolument pas toucher au nécessaire permis à points, nous demandons au contraire qu'il soit étendu aux cyclomoteurs» a déclaré M. Gustin.

De son coté, l'Automobile Club, association française des automobilistes, sans soutenir explicitement le projet du Sénat, est favorable à une modification des textes régissant le permis à points et propose «notamment une semi-tolérance par rapport aux infractions mineures».

L'Automobile Club demande, dans un communiqué, «la création d'une marge de tolérance de 10 km/h sur route et autoroute, et de 5km/h en ville, en-deçà de laquelle il y aurait amende comme actuellement, mais non perte de points».

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Pain d’épices : Mulot & Petitjean à Dijon fête ses 225 ans !

Vendredi 24 septembre 2021, la Maison de Pain d’épices Mulot & Petitjean à Dijon fêtait ses 225 ans d’existence ! L’occasion de revenir sur sa longue et belle histoire familiale en compagnie de François Rebsamen, maire de la capitale bourguignonne et de Marie-Guite Dufay, présidente de Région... Mais aussi d'évoquer le futur !

Besançon rend hommage aux harkis

L’hommage a été rendu samedi 25 septembre 2021 au parc des Glacis à Besançon dans le cadre de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membre des formations supplétives. 

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.58
couvert
le 29/09 à 0h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage