Pesticides : des produits "bio" et "naturels" pour lutter contre la pollution de l'eau

Publié le 28/04/2014 - 11:55
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:11

Soixante jardineries, magasins de bricolage et libres services agricoles de Franche-Comte? s’engagent cette anne?e dans la charte re?gionale "Jardiner, naturellement !". Cette charte a pour objectif de diminuer la consommation de pesticides dans les jardins en orientant les particuliers vers des solutions naturelles. Le magasin Leroy Merlin à Besançon a signé la charte et s'engage à ne vendre que des produits "naturels" et "bio".

recemment_mis_a_jour39.jpg
Des produits bio existent dans les rayons des jardinerie ©Alexane
PUBLICITÉ

Cette charte est coordonne?e par le CPIE de la Valle?e de l’Ognon et soutenue financie?rement par l’agence de l’eau Rho?ne Me?diterrane?e Corse et de nombreuses collectivite?s.

30 % de la pollution des eaux proviendrait de jardiniers amateurs

Me?me si seulement 9 % des pesticides vendus sont destine?s a? l’entretien des jardins par les particuliers, jusqu’a? 30 % de la pollution des eaux proviendrait de ces jardiniers amateurs. Ceux-ci commettent en effet de nombreuses erreurs lors de l’utilisation de ces produits chimiques : surdosage, traitement a? proximite? de points d’eau… « La majorite? des dysfonctionnements du jardin est lie?e a? de mauvaises techniques et pratiques de jardinage. En re?gle ge?ne?rale, il est primordial de pre?venir pluto?t que gue?rir, d’avoir une tole?rance a? la ve?ge?tation spontane?e et une meilleure connaissance des petites be?tes et des plantes du jardin » explique Emilie Leboucher, coordinatrice de la charte.

Les engagements de la charte

Les partenaires techniques de la charte s’engagent a? accompagner les magasins dans leur de?marche et a? mettre en place les outils et actions de sensibilisation ne?cessaires pour faire e?voluer la demande. Chaque magasin signataire s’engage quant a? lui a? former ses vendeurs au jardinage naturel, faire e?voluer son conseil aupre?s des clients, mettre en avant les solutions alternatives et ainsi de?velopper l’offre de produits naturels. La charte vise a? diminuer la vente de pesticides au profit de la vente d’articles alternatifs : anti-limaces naturels, outils spe?cifiques pour le de?sherbage et l’accueil de la biodiversite?…

Des produits naturels mais un peu polluants quand-même…

Depuis 2008, Leroy Merlin à Besançon ne vend plus que des produits bio et naturelles. On y trouve des traitements préventifs, anti-limaces, anti-mousse, contre les maladies des plantes, des raticides, du désherbant etc.« Ca nous limite dans le choix puisque par exemple, dans les désherbants, on a du mal à en trouver qui puissent être efficaces dans le temps. Les nouveaux que nous avons intégré à nos rayons fonctionnent plutôt bien mais c’est un produit qu’on a du mal à trouver en version bio et naturelle. Nos clients sont habitués, certains grognent encore car ils ne trouvent pas de leur marque. » explique Frédéric Weinacht, chef de secteur commerce à Leroy Merlin, « mais on répond quand-même à 90% de la demande ».

Cependant, Frédéric Weinacht met en garde ses clients quant à la dangerosité de ces produits. Ce n’est pas parce que ces produits sont naturels qu’ils ne sont pas dangereux pour notre santé et pour l’environnement. « On met tout de même en garde nos clients en leur disant : Attention, c’est bio ou naturel mais il y a tout de même un facteur polluant dans ces produits. » Par exemple, tout le monde connaît la bouillie bordelaise mais il faut savoir qu’elle est polluante au même titre que l’eau de javel…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.67
ciel dégagé
le 20/09 à 18h00
Vent
6.34 m/s
Pression
1020.53 hPa
Humidité
48 %

Sondage