Philippe Lesimple, le nouveau commandant d'armes de la Place de Besançon

Publié le 27/08/2014 - 11:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 14:39

Le général Philippe Lesimple a pris ses nouvelles fonctions à la suite du général de division Marcel Druart. Il occupait depuis 2012 les fonctions de chef de la division emploi du Commandement des Forces Terrestres à Lille. Il travaille au commandement de l’état-major de force n°1 et de la Base de Défense de Besançon. Il est le nouveau délégué militaire départemental du Doubs et le commandant d’armes de la Place de Besançon.

 ©
©

Qui est-il ?

  • Entré à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1979, le général Philippe Lesimple choisit l’infanterie.
  • A l’issue de sa scolarité, il rejoint le 99ème RI de Sathonay-Camp, période durant laquelle il sert au sein du bataillon français de la FINUL au sud Liban.  Après un passage au 46ème RI de Berlin, il prend le commandement de la 1ère compagnie du 24ème RI de Vincennes en 1988 pour y rejoindre 2 ans plus tard, le bureau opérations-instruction.
  • Admis au Cours Supérieur d’Etat-Major (école de Guerre) en 1993, il intègre un an plus tard les rangs de la 2ème promotion du Collège Interarmées de Défense.
  • A l’été 1995, il rejoint le 152ème RI de Colmar comme chef du bureau opérations-instruction.
  • Affecté à Nantes en 1997, il sert une année au bureau emploi de la 9ème DIMa puis rejoint la cellule de montée en puissance de l’état-major de force n°2. Durant cette période, il est projeté à deux reprises en opération extérieure dans les Balkans : Mostar en 1999 et Sarajevo en 2000.
  • En 2001, il prend le commandement du 126ème RI de Brive la Gaillarde à la tête duquel, il commandera le Groupement Tactique Inter-Armes Epervier au Tchad en 2002 puis le Groupement Tactique Inter-Armes 2 Licorne en Côte d’Ivoire en 2003.
  • Après trois années passées à l’état-major de l’armée de Terre, il rejoint pour la première fois l’état-major de force n°1 de Besançon en 2006, comme sous chef opérations puis chef d’état-major. Il est alors projeté à nouveau au sein de la FINUL au Sud Liban.
  • Nommé général de brigade en août 2010, il est affecté au sein du 1er Corps germano-néerlandais de Münster (Allemagne) comme sous-chef d’état-major soutien.
  • En août 2012, il prend la tête de la division emploi du Commandement des Forces Terrestres. 
  • Marié et père de quatre enfants, le général Lesimple est officier de la Légion d’Honneur et de l’ordre National du Mérite. Il est également titulaire de la Croix de la Valeur Militaire avec deux citations. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.24
ciel dégagé
le 24/09 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage