Grand Besançon Métropole : pistes cyclables et énergie à l'ordre du jour du prochain conseil communautaire

Publié le 08/11/2023 - 18:02
Mis à jour le 09/11/2023 - 09:09

Parmi les sujets sur lesquels le conseil communautaire de Grand Besançon Métropole sera appelé à se prononcer lors de la séance du jeudi 9 novembre, trois d’entre eux ont été présentés à la presse mercredi 8 novembre 2023.

Cartographie 2023 des itinéraires du schéma cyclable du Grand Besançon

Le premier dossier abordé concerne l’aménagement d’itinéraires cyclables afin d’encourager la pratique du vélo sur l’ensemble de son territoire et de répondre à "une très grosse demande en matière de développement de pistes cyclables" a introduit Gilbert Gavignet, conseiller communautaire délégué aux modes doux.

Il était donc nécessaire pour les élus de réviser le schéma cycle de 2019 afin d’être "plus en cohérence avec le développement des mobilités" a précisé monsieur Gavignet. Le nouveau schéma directeur cyclable répertorie désormais 17 itinéraires cyclables principaux qui relient "les lieux qui concentrent le plus de services, d’emplois, des commerces mais aussi les pôles d’échange des bus et cars Ginko ou encore la gare Viotte". 

La révision du schéma porte sur l’élaboration d’une cartographie des itinéraires cyclables du Grand Besançon, le déploiement d’un jalonnement cyclable "unifié, cohérent et massif". Il vise également à encourager la pratique cyclable en optimisant le stationnement avec notamment le déploiement de box à vélos sécurisés sur le territoire ou encore la location de vélos électriques. 

Sur ces 17 itinéraires comptabilisant 200 km, 60% sont déjà réalisés. Cinq nouvelles liaisons sont engagées. Il s’agit de la continuité cyclable des rues de Trépillot et Ampère à Besançon, de celles entre Pirey et Besançon (RD 70), de l’euro vélo 6 reliant Osselle et Routelle, de la liaison de la route d’Épinal entre École Valentin et Besançon et de celle entre Vorges et Busy. 

Les montants investis par GBM dans le cyclable s’élèvent à trois millions d’euros par an au budget primitif. Un montant jugé excessif par certains. Ce à quoi la présidente de GBM répond : "Les gens qui disent que l’aménagement des pistes cyclables coûtent cher sont les mêmes qui ne se posent pas la question de savoir combien coûte une route". En comparaison, un kilomètre d’aménagement cyclable coûte environ 300.000€ quand une route de deux fois une voie elle en coûte 4 millions. 

Implantation d’une ombrière photovoltaïque sur le parking de Micropolis 

Deuxième dossier, le projet "Planoise solaire" englobant le parc solaire urbain composé de neuf bâtiments et de trois parkings à équiper en panneaux photovoltaïque. Un projet dont la vice-présidente en charge du développement durable, énergie et environnement Lorine Gagliolio est "convaincue qu’il sera rapidement une référence nationale".

Les bâtiments sélectionnés pour être équipés sont : 

  • les toitures des groupes scolaires Ile de France et Charles Fourier
  • Les toitures de sept immeubles locatifs du quartier
  • Les trois parkings Cassin, Micropolis (P+R) et celui situé rue Languedoc. 

La production d’électricité de ces sites sera ensuite partagée entre les usagers volontaires et habitants du quartier dans un secteur de 2 km autour des points de production comme l’impose le cadre réglementaire. D’après Lorine Gagliolio, "cela devrait couvrir a minima 25% de leur consommation annuelle". Soit un gain estimé pour chaque foyer entre 45 et 100€ par an. 

Actuellement, le dossier de consultation des entreprises devrait être prochainement publié. Le futur concessionnaire sera notamment responsable de la conception, de l’installation, l’exploitation et l’entretien des ombrières photovoltaïques installées sur les trois parkings retenus. GBM espère donc recevoir plusieurs propositions d’entreprise pour débuter les premiers travaux fin 2024, début 2025. Le budget total d’investissement a été estimé à 4 millions d’euros. 

Aménagement bas carbon des bâtiments communautaires

Dernier dossier présenté à la presse et qui sera également soumis au vote ce jeudi, un cahier des charges en matière de prescriptions énergétiques environnementales dénommé l’Aménagement bas carbon des bâtiments communautaires ou "l’ABC des bâtiments". 

Présenté par Lorine Gagliolio comme un "outil pragmatique", il permet de "penser l’opération en balayant dix thématiques plus ou moins attendues" que sont : la performance énergétique,  les matériaux biosorucés, le réemploi, le confort d’été, le confort sonore, la santé, les pollutions, l’impact du chantier, la gestion de l’eau et la prise en compte de la biodiversité. "On vise des constructions de plus en plus vertueuses" a résumé Anne Vignot. 

Une fois adopté, ce cahier des charges des bâtiments sera appliqué sur tous les nouveaux projets de construction ou de rénovation de bâtiments communautaires et en particulier sur le projet de rénovation de la City.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Un nouveau magazine sur la Haute-Saône débarque en kiosque

À travers son nouveau magazine "Haute-Saône authentique", Eric Lejeune rend hommage à la Haute-Saône. Disponible depuis vendredi 24 mai 2024 et jusqu’au mois de septembre chez les marchands de journaux du Doubs et de toute la Bourgogne – Franche-Comté, ce magazine de 100 pages décrit les différents aspects de ce département voisin.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Flamme olympique dans le Doubs : un très lourd dispositif de sécurité prévu le 25 juin

À l’occasion du troisième comité de pilotage relatif à la sécurité du passage de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin 2024, l’équipe préfectorale a tenu une conférence de presse lundi 27 mai, en présence des représentants des forces de l’ordre, afin de présenter les mesures de sécurité mises en place sur les différents sites du parcours.

Une cérémonie pour “donner du sens à l’héritage de la Résistance” à la Citadelle

À l’occasion de la journée nationale de la Résistance, une cérémonie commémorative a eu lieu lundi 27 mai 2024 à la Citadelle de Besançon aux poteaux des fusillés de l’Esplanade Denise Lorach en présence de la sous-préfete, de la maire de Besançon, de la rectrice d’académie et de nombreux élus et membres de l’autorité. 

3e Coupe du monde des jeunes bergers : la Bourgogne – Franche-Comté, hôte de la compétition

Du 25 mai au 1er juin 2024, c’est en France que se dérouleront les épreuves de la troisième Coupe du monde des jeunes bergers. Vingt-neuf candidats issus de 17 pays du monde entier joueront le prix de champion sur plusieurs épreuves. Ces épreuves sont réparties sur des étapes itinérantes, dont une à Charolles, en Bourgogne - Franche-Comté.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.88
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %