"Plan lycées" : une réflexion trop "bâtimentaire" selon la FSU

Publié le 01/07/2014 - 15:29
Mis à jour le 01/07/2014 - 15:29

Vendredi 27 juin, la Re?gion Franche-Comte? a vote? le "plan lyce?es" lors de la séance plénière du Conseil régional. Malgré la prise en compte de certaines demandes lors de ce vote, la FSU dit regretter "que le plan lyce?e n’ait e?te? pense? initialement que d’un point de vue « ba?timentaire »". Le syndicat interviendra lors du Comité technique académique jeudi 3 juillet.

 ©
©

La FSU observe que certaines de ses demandes, exprime?es notamment lors de la se?ance ple?nie?re du 24 juin du Ceser (Conseil économique social et environnemental re?gional), ont e?te? retenues, telles que :

  • La ventilation des formations du lyce?e professionnel Le Corbusier ne se fera pas a? l'e?chelle re?gionale mais sur la ville de Lons.
  • Le maintien de l’offre de formation ainsi que le maintien des postes de tous les personnels sont garantis par transfert sur un site proche.
  • Les re?flexions sur l’ajustement de la capacite? globale du Lyce?e Follereau pourraient aboutir au maintien du Lyce?e Diderot de Bavilliers.
  • La Re?gion se positionne officiellement pour la cre?ation d’un comite?, inde?pendant des instances existantes, qui associe les personnels, les partenaires sociaux, le rectorat et les instances re?gionales, permettant la mise en place d’une re?flexion sur l’enseignement professionnel et ses formations.

La FSU persiste a? regretter "que le plan lyce?e n’ait e?te? pense? initialement que d’un point de vue « ba?timentaire », et qu’il conduise a? envisager des fermetures avant toute re?flexion sur les formations." 

Le syndicat indique cependant que le Recteur, Eric Martin, dans sa lettre du 25 juin envoye?e a? la communaute? e?ducative, "est bien en dec?a? des engagements re?gionaux :

  • Refus de toute instance de concertation sur le plan de formation.
  • Aucun engagement sur la localisation des transferts de formation."

La FSU indique qu'elle continuera a? intervenir, notamment lors du Comite? Technique Acade?mique (CTA) du jeudi 3 juillet afin d'obtenir "les moyens d'un plan de formation ambitieux qui assure la valorisation de la voie professionnelle publique, des garanties fortes sur les emplois des agents territoriaux et d'e?tat et pour la conservation du site de Bavilliers"

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Une classe prépa « sécurité-défense » pour les concours de la haute fonction publique

L’université de Franche-Comté vient d'obtenir le label "talent" pour l’ouverture d’une classe de préparation aux concours de la haute fonction publique dès la rentrée de septembre dans les domaines de la sécurité et de la défense. Objectif :  diversifier les modes de recrutement dans la haute fonction publique

Épreuve ou contrôle continu ? les lycéens pourront choisir leur note au bac de philo

Jean-Michel Blanquer répond à la grogne des lycéens. Le ministre de l'Éducation a annoncé mercredi 5 mai 2021 au soir que, pour l'épreuve de philosophie de la session 2021 du baccalauréat, les élèves de terminale pourront conserver la meilleure note entre celle de l'épreuve et celle du contrôle continu.

Un festival grandeur nature à La Rodia pour valider la formation de 14 étudiants en métiers d’art

Dans le cadre de son accompagnement professionnel, La Rodia accueille 14 élèves du DNMADE diplôme national des métiers d’art et du design afin de valider leur trois années de formation avec un cas pratique dans les conditions réelles. Ce festival grandeur nature se déroulera vendredi 7 mai, "une première nationale" dans ce contexte sanitaire.

Vers une rentrée « 100% en présentiel » dans les universités en septembre

Le gouvernement prépare une rentrée étudiante de septembre "100% en présentiel" avec des "solutions de repli en demi-jauges" si la situation sanitaire l'imposait, a indiqué mardi la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. "Dans les semaines qui viennent", l'objectif est de "repasser à 50% de présentiel" dans les universités, a-t-elle ajouté, sur France Inter.  

Covid-19 : les tests antigéniques et autotests pour les enfants autorisés

La Haute autorité de santé (HAS) a autorisé lundi 26 avril 2021 les tests antigéniques et autotests, aux résultats rapides, aux moins de 15 ans, ce qui permettrait d'augmenter sensiblement la facilité et la capacité de dépistage du Covid-19, notamment dans les écoles. Le protocole reste le même - fermeture d'une classe au premier cas de Covid confirmé - et l'objectif est clair: tenir dix semaines jusqu'à la fin de l'année scolaire, sans que la réouverture n'aggrave la dynamique du virus, qui continue à circuler à un niveau élevé.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.3
légère pluie
le 07/05 à 3h00
Vent
5.97 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %

Sondage