Planoise : 170 millions sur dix ans pour le renouvellement urbain

Publié le 13/02/2019 - 16:59
Mis à jour le 13/02/2019 - 16:59

Les secteurs Ile-de-France, les Epoisses et Cassin seront métamorphosés d'ici 2029. Le nouveau PLRU (plan Local de Rénovation Urbaine), annoncé ce mardi 12 février aux habitants de Planoise, engagera des déconstructions et des rénovations sur 10 ans…

"L’enjeu du projet de renouvellement urbain est de modifier durablement et profondément l’image du quartier de Planoise afin d’améliorer la qualité de vie de ses habitants et de le rendre à nouveau attractif", explique le Grand Besançon qui précise vouloir diversifier l'offre de logements en développant des maisons individuelles mitoyennes.

Trois secteurs seront privilégiés pour ce renouvellement urbain : Ile-de-France, Epoisse et Cassin. Pour cela, 1191 logements seront démolis, 659 seront réhabilités et 1495 logements seront résidentialisés.

La validation définitive de ce projet reviendra à l'ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) qui devra notamment arrêter le montant de sa participation financière en mai prochain. Il est proposé à l’ANRU de reconstruire les logements démolis selon les modalités suivantes : un logement reconstruit pour trois démolis, soit 397 reconstructions (en dehors de Planoise selon la répartition suivant : 64 % à Besançon et 36 % dans les autres communes de l’agglomération).

Au niveau de la participation financière…

Le coût total de l’opération est de l’ordre de 170 M€ HT sur 10 ans dont 53 M€ de financements ANRU. Ce chiffre comprend 135 M€ HT d’opérations sur le patrimoine des bailleurs dans le quartier et sur l’ensemble du territoire en reconstitution de logements sociaux.

La ville de Besançon participera à hauteur de 17 millions d'euros et prendra en charge les aménagements et les équipements réalisés sous sa propre maitrise d’ouvrage.

Le Grand Besançon, lui, interviendra à hauteur de 16,6 millions d'euros afin d'aider à la reconstitution de l'offre des bailleurs sociaux, la réalisation des voiries, au financement de plusieurs opérations économiques et à la résidentialisation des immeubles de logements sociaux.

Les rénovations prévues par secteurs

Ile de France

Concernant le secteur Ile-de-France, l'entrée du quartier sera rénovée depuis la rue de Dole et le CHRU. Les transformations s'effectueront au niveau du centre commercial Ile de France. Des interventions seront effectuées sur le bâti ainsi que les espaces publics. Une maison médicale sera créée et 20 logements locatifs sociaux seront reconstitués (maisons individuelles en bande).

Un travail sera mené sur l'axe Ile-de-France et Cassin "afin d'assurer des liaisons inter quartiers", indique le Grand Besançon, avec notamment la poursuite de l’urbanisation place des Nations par la création de 10 logements (maisons individuelles en bande).

Les Epoisses

Sur ce secteur, plusieurs rues seront ouvertes :

  • Franche-Comté / boulevard Allende
  • Avenue de Bourgogne
  • Rue de Dijon / Picardie
  • Rue de Flandres Dunkerque / Reims

Des interventions seront également menées sur le centre commercial et les espaces publics.

Cassin

Le centre commercial sera rénové, la place Cassin sera ouverte tout comme la rue Picasso. Le théâtre sera "désenclavé" et les espaces publics seront modifiés.

Remarque : Il est proposé de créer un nouveau gymnase à Planoise dans le cadre du projet. "Cet équipement répondrait notamment aux besoins des deux lycées et à ceux des associations sportives du quartier qui ne disposent pas de tous les créneaux dont elles auraient besoin dans les deux gymnases existants. À ce stade, le site d’implantation définitif n’est pas arrêté", précise le Grand Besançon.

Info +

  • La signature de la convention définitive se fera à l’automne 2019.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 25 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.39
pluie modérée
le 01/12 à 6h00
Vent
5.86 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage