Plus d'un bus sur deux en circulation vendredi à Besançon

Publié le 09/05/2012 - 15:22
Mis à jour le 09/05/2012 - 15:22

En raison d'un préavis de grève du 11 au 20 mai, Ginko informe les voyageurs que les services seront assurés à 55 % sur les lignes urbaines. Au coeur de la grogne : les salaires et les conditions de travail. Le mouvement se limite aux lignes urbaines de Besançon. Les lignes Ginko 35 à 92 et Diabolos périurbains ne sont pas concernés. 

 

capture_decran_2012-05-09_a_15.07.25.png
cliquez sur l'image pour l'agrandir et pour voir les perturbations sur les lignes Ginko à Besançon pour ce vendredi 11 mai 2012 © ginko
PUBLICITÉ

Le mouvement porte sur les revalorisations de salaire et sur les conditions de travail. La CGT estime que les salariés et notamment les chauffeurs de bus ont perdu jusqu’à 20% de leur salaire sur les vingt dernières années. Le syndicat réclame que la hausse des salaires soit indexée sur celle du Smic. 

Concernant les conditions de travail, la CGT réclame notament la suppression du voyant « retard », « source de stress » qui s’allume dès que le bus a deux minutes de retard. 

Le préavis de grève court sur dix jours, en pleine foire comtoise à besançon. Syndicats et direction ont décidé de se rencontrer dès ce mercredi soir pour faire le point.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.81
couvert
le 20/08 à 3h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1021.57 hPa
Humidité
89 %

Sondage