Poisson ou poison d'avril ?

Publié le 17/04/2022 - 14:01
Mis à jour le 14/04/2022 - 11:22

Voici une contribution d’une lectrice de maCommune.info s’exprimant sur le recrutement de « clients mystères » pour évaluer la qualité d’accueil des infrastructures de la Ville de Besançon. Poisson ou poison d’avril ?

l'accueil de la mairie de Besançon archive ©roman
 ©
l'accueil de la mairie de Besançon archive ©roman ©

« La Ville de Besançon souhaite recruter -des clients mystères » pour évaluer et améliorer la qualité d'accueil de ses infrastructures. Le vocabulaire parle de lui-même, depuis un certain temps le mot usager a fait place au mot client et des infrastructures dont il est question ne sont rien d'autre que des services municipaux ! Ceci n'est que de la forme mais « La forme c'est le fond qui remonte à la surface » selon Victor Hugo.

Pour ce qui est du fond il est demandé de s'inscrire, un lien est prévu à cet effet, un tirage au sort sera pratiqué, 40 personnes retenues pour devenir « clients mystères ». Dédommagement : des places pour les piscines, la Citadelle ou les musées de Besançon seront offertes !

Quelles sont donc les motivations des personnes désireuses de devenir « clients mystères » ? Ont-elles une parenté avec les auteurs des lettres anonymes ? Est-ce la construction d'un vivier de mouchards agréés qui pourrait contribuer à la surveillance sociale ? A ce propos il existe déjà « les Voisins Vigilants ».

Bienvenue dans le monde de la délation instituée et récompensée.

Comment ce flicage anonyme et pratiqué à l'improviste sera-t-il vécu par les agents communaux en charge de l'accueil  ? Quel climat et quelle ambiance en découleront ? Quelles sont les réelles motivations des décideurs ? Comment les représentants des personnels peuvent-ils  recevoir cette décision ?

Ceci n'est bien sûr qu'un canular du 1er avril comment pourrait-on imaginer des citoyens accepter d'exercer ces basses besognes pour quelques tickets d'entrée à la Citadelle...  Non, nous sommes bien dans une fiction, mais s'il en était autrement, il faudrait sortir très vite de cette tentation malsaine."

Daniella Chaillet, citoyenne

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La préfecture du Doubs signe un pacte pour aider les jeunes de Planoise

mobilisation planoise • Ce mardi 31 janvier, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet s'est réuni aux côtés d'élus pour signer un pacte d'émancipation destiné aux jeunes du quartier de Planoise à Besançon. L'objectif : les aider à construire un avenir plus stable à l'aide d'une trentaine d'actions concrètes.    

Solidarité et éducation à la citoyenneté : 15.000€ pour des projets associatifs à Besançon

APPEL À PROJETS • La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d'éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d'un appel à projets. 

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier 2023, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier 2023, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros, dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

Malgré une mobilisation record lors de la journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites le 31 janvier dernier à Besançon comme partout en France, la Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations les 7 et 11 février prochains. Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.65
couvert
le 03/02 à 3h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
87 %