Alerte Témoin

Pollution : une nouvelle menace pour la Loue ?

Publié le 01/09/2010 - 11:20
Mis à jour le 01/09/2010 - 11:20

Le projet d’une unité de méthanisation à Reugney dans la haute vallée de la Loue (plateau d’Amancey) constituerait une véritable menace pour la rivière déjà bien malade. Selon la Commission de protection des eaux, qui a alerté les autorités compétentes, sa mise en route entrainerait une pollution équivalente à trois porcheries industrielles.

1283333103.jpg
La Loue ©carvy
« La méthanisation est intéressante d'un point de vue énergétique mais pour être vraiment valable on doit gérer correctement les résidus qui sont l'équivalent de lisier de porc. Les solutions existent pour tout concilier mais malheureusement elles ne sont pas prévues pour le projet de Reugney », estime Yann Henry, membre de la commission.
 
« Sous couvert d’avancées écologiques (biogaz, « valorisation des lisiers ») cette installation agro-industrielle est d’autant plus dangereuse que le procédé prévu est déjà technologiquement obsolète.
 
Positif au plan énergétique, ce projet n’en constitue pas moins une aberration pour la sauvegarde de la qualité des eaux et des prairies. En effet, il prévoit l’épandage de produits plus nocifs, parce que beaucoup plus solubles et entraînables par les eaux (nitrates, phosphates) que les effluents agricoles traditionnels actuellement produits et épandus sur ce secteur du bassin versant de la Loue », écrit la Commission de protection des eaux avant de s’interroger :

«Comment un tel projet, aussi imparfait et allant à l’encontre du développement durable et des critères de l’AOC Comté, peut-il être autorisé en l’état ? Et pourquoi bénéficie-t-il d’aides publiques de l’ADEME et surtout du Conseil Régional de Franche-Comté, dans un contexte où tout le monde prétend s’émouvoir du sort de la Loue ? ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

500.000 euros de dons pour les personnels de l’hôpital de Besançon

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon.  Le CHRU de Besançon a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.

Déconfinement phase 2 : qu’est-ce qui va changer à Besançon à partir du 2 juin ?

Suite à l’annonce du Premier ministre Edouard Philippe, la Région Bourgogne-Franche-Comté est désormais classée en zone verte. Dans ces conditions, sous réserve des autorisations préfectorales nécessaires, la Ville de Besançon annonce les réouvertures des écoles, des cafés et des restaurants, des piscines publiques, etc.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.35
légère pluie
le 04/06 à 12h00
Vent
4.43 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
53 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune