Portrait de Lauralyne Demesmay : "J'ai envie de rendre fiers les Francs-Comtois"

Publié le 15/12/2018 - 17:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:21

Miss Franche-Comté  • À quelques heures de l’élection de Miss France ce 15 décembre 2018 au Zénith de Lille, nous vous proposons de découvrir la personnalité de Lauralyne Demesmay…Nous l’avions rencontré à Besançon avant son départ…
 

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

Carte d'identité 

  • Lauralyne Demesmay
  • Née le 20 janvier 2000 à Besançon
  • Habite à Devecey
  • Situation professionnelle : en prépa HEC en spécialité économie au lycée Carnot à Dijon
  • Situation personnelle : "célibataire comme le demande le règlement"
  • Taille : 1m80

Lauralyne Demesmay est très proche de sa famille et cela se remarque tout de suite. Elle est d'ailleurs venue à notre rencontre avec Jean-Marie, son père et Nathalie, sa mère. Comme pour exprimer leur soutien, ils resteront à ses côtés tout au long de l'interview avec un regard bienveillant.

Elle le confirme d'ailleurs, elle a toujours été "chouchoutée" par ses parents qui vivent l'aventure avec elle "à fond".

Lauralyne a toujours vécu à Devecey jusqu'au mois de septembre dernier où elle a migré à Dijon pour y suivre une prépa HEC. Elle précise "revenir tous les week-ends", en échangeant un regard complice avec ses parents. "Mes parents m'aident beaucoup. C'est un soutien moral important. Ils sont là pour tous mes événements, pour gérer le timing, l'agenda…".

Concernant ses études, la Miss précise avoir "toujours été une bonne élève, la première de sa classe". C'est donc après avoir été à l'école maternelle et primaire à Devecey, que Lauralyne s'est rendu au collège de Notre-Dame (où elle était en sport étude équitation) puis au collège de Chatillon-le-Duc. Elle a poursuivi son cursus en bac ES section européenne anglais. L'équitation est toujours une passion pour la Miss qui a pratiqué ce sport pendant dix ans.

Une Miss Franche-Comté sportive

En plus de l'équitation, la Miss pratique la boxe anglais depuis quatre ans. Elle trouve d'ailleurs que ce sport est "top pour avoir un corps parfait pour l'élection". Elle s'entraîne avec son coach Bellati Hakkar, champion du monde de boxe. En plus de ces activités, elle pratique le fitness.

Du mannequinat dès l'âge de 14 ans…

L'univers du mannequinat n'est pas étranger à Lauralyne qui l'a découvert dès l'âge de 14 ans : "J'ai beaucoup été avec des Miss qui étaient plus âgées que moi. Je voyais comme cela se passait. Je les voyais partir sur leurs événements", se souvient-elle. Le comité Miss Franche-Comté a ensuite contacté Lauralyne sur les réseaux sociaux quand elle avait 16 ans . À 18 ans, elle a donc décidé de se lancer. "Et j'ai bien fait", ajoute-t-elle. "Je n'étais donc pas surprise quand je me suis arrivée dans ce milieu".

Côté étude, Lauralyne ne s'inquiète pas de l'investissement que demande une année en tant qu'ambassadrice : "je n'ai pas d'années de retard", souligne-t-elle. La prépa se déroule en deux ans pour ouvrir sur une école de commerce en trois ans minimum. Je peux mettre mes études en parenthèses et les reprendre après sans problèmes", poursuit-elle.

Dans quel état d'esprit avant le grand show du 15 décembre ?

"Cela serait génial de devenir Miss France", lance Lauralyne quand on lui parle du titre en jeu le 15 décembre prochain. Pour Lauralyne, deux aspects entrent en jeu pour devenir Miss France : "l'aspect strass, paillette, les shows, les spectacles" et "la rencontre avec le public, tous les événements, les foires. C'est être aux contacts de nos fans". La Miss confie partir "assez confiante" et se rendre compte que "rien n'est joué" : "J'ai envie de tout donner, de rendre fier les Francs-Comtois. C'est grâce à eux que j'ai été élu et j'ai envie de leur montrer que je suis capable".

Info +

Élection de Miss France le 15 décembre 2018 au Zénith de Lille
Le public peut voter plusieurs fois pour leur candidate favorite
Facebook de Lauralyne Demesmay

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.68
légère pluie
le 21/05 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
48 %