Pour le nouveau préfet de Bourgogne Franche-Comté, le Doubs est "la moelle épinière" de la région

Publié le 24/10/2022 - 17:46
Mis à jour le 27/10/2022 - 16:05

Franck Robine, le nouveau préfet de Bourgogne Franche-Comté a pris ses fonctions la semaine dernière. Le siège situé à Dijon, il est venu à Besançon ce lundi 24 octobre pour rencontrer la presse et évoquer les principaux enjeux de la grande région.

En tant que journaliste bisontine, il n’est pas fréquent de rencontrer le préfet de Bourgogne Franche-Comté. Pour ainsi dire, le prédécesseur de Franck Robine, Fabien Sudry n'est presque jamais venu dans le Doubs, les conférences de presse se déroulant toujours à Dijon. Mais Franck Robine a précisé qu’il viendrait autant que possible à la rencontre des journalistes locaux. Bonne nouvelle.

Outre ce point de déséquilibre tout à fait propre à la presse locale, le nouveau préfet de Bourgogne Franche-Comté a déclaré aux côtés du préfet du Doubs, Jean-François Colombet, que le département du Doubs était "la moelle épinière de la région", qu’il avait "un très fort avenir" et qu’il était "ancré solidement dans un passé industriel" tout en ajoutant que c’est un département qui a aussi "ses difficultés".

Plus globalement, l’enjeu le plus important pour Franck Robine, alors qu’il vient de prendre ses fonctions, est l’emploi. C’est d’ailleurs ce dont il nous parle dans notre interview en vidéo…

D'où vient Franck Robine ?

Après l’École nationale d’administration de 1992 à 1993, Franck Robine commence sa carrière au ministère de l’Intérieur en 1993 en tant qu’administrateur civil. Il devient rapidement sous-préfet et directeur de cabinet du préfet de la région Poitou-Charentes en mars 1993.

Il est ensuite nommé directeur de cabinet du préfet de la région Lorraine, préfet de la Moselle à Metz. Il devient quelques années plus tard, en 1997, expert national détaché à la Commission européenne, chargé de la préparation des administrations publiques à l’Euro jusqu’en 2000.

Deux ans plus tard, Franck Robine, alors âgé de 35 ans, devient le chef de cabinet du ministre de l’Agriculture, Hervé Gaymard pendant deux ans. Il est ensuite directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique, Christian Jacob, de 2006 à 2007.

Le 18 mai 2007, Franck Robine est nommé chef de cabinet du Premier ministre François Fillon jusqu’en mai 2012. Il est ensuite préfet en mission de service public en juillet 2007 demeurant chef de cabinet du Premier ministre. À partir de mai 2011, il est chef de cabinet et conseiller parlementaire du Premier ministre.

En 2012, il fait parti de l’organisation de la campagne de François Fillon pour la présidence de l’UMP (devenu Les Républicains).

De mai 2013 à décembre 2015, Franck Robine est directeur général des services du conseil départemental des Alpes-Maritimes. En janvier 2016, il devient directeur général des services de la région Pays de la Loire auprès de Bruno Retailleau pendant un an et demi.

En juin 2017, il devient préfet de Martinique pendant deux ans et demi puis préfet de Corse-du-Sud et de la Corse le 15 janvier 2020.

Le 23 juillet 2020, il est conseiller affaires intérieures au cabinet du Premier ministre Jean Castex.

Depuis le 26 septembre 2022, Franck Robine est le préfet de région Bourgogne Franche-Comté et préfet de Côte-d’Or.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.16
nuageux
le 24/02 à 9h00
Vent
3.66 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
89 %