Pourquoi la maison de luxe Cartier choisit Besançon

Publié le 14/10/2013 - 11:05
Mis à jour le 14/10/2013 - 11:06

La filiale de la Compagnie Financière Richemont, basée à Genève, implante une manufacture de lunettes de luxe en acétate à Besançon. L’atelier se situe sur la technopole Temis dans un bâtiment construit par Aktya, filiale spécialisée en immobilier d’entreprise de la Société d’Équipement et de Développement du Doubs (SEdD). Cartier pourrait créer jusqu’à 50 emplois dans les deux ans. Ce développement vient renforcer son atelier lunetier de Sucy-en-Brie qui emploie 250 salariés.

montage_cartier_besancon_traces_ecrites.jpg
© traces écrites - cartier

LUNETTERIE

PUBLICITÉ

Après Hermès, déjà présente à Seloncourt (Doubs) et qui crée deux nouveaux ateliers de maroquinerie à Montbéliard, également dans le Doubs, et à Héricourt (Haute-Saône), une  autre grande maison du luxe choisit la Franche-Comté pour se développer.

Cartier, propriété de la Compagnie Financière Richemont contrôlée par le Sud-africain Johann Rupert, implante sur la technopole Temis, à Besançon, une manufacture de lunettes de luxe en acétate (*).

L’entreprise (environ 5 milliards d’€ de chiffre d’affaires, dont 45,13 millions dans les lunettes, plus de 5 500 collaborateurs dans le monde et un réseau de 300 boutiques) est même déjà opérationnelle avec une trentaine de collaborateurs et, selon une source locale, prévoit d’en embaucher une vingtaine d’autres dans les deux ans.

(…) Le choix de la capitale comtoise n’est pas innocent. Il répond à plusieurs critères précis que recherchait le groupe de luxe qui n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet en dehors d’un communiqué de presse des plus laconiques. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de la communauté d’agglomération, les énumère. ‘La culture de la précision héritée de notre tradition horlogère, puis des microtechniques, la présence de l’école d’ingénieurs Ensemm et de l’institut de recherche Femto-ST, ainsi que les nombreuses autres formations proposées, notamment au CFA de l’industrie, ont été des atouts déterminants pour nous retenir‘, explique l’élu.

Mais ce ne sont pas les seules raisons…

Pour en savoir plus, lire la suite de l’article de Didier Hugue  sur le site de notre partenaire Traces Écrites

(*) Matériau à base de cellulose, l’acétate est travaillé chez Cartier comme le bois et la corne ou l’or. Il est poli au tonneau et à la main avant d’être monté manuellement. Cartier l’a introduit dans ses montures en 1994.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.23
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage