Pourquoi maCommune.info ne couvrira pas la visite d’Emmanuel Macron dans le Doubs

Publié le 27/04/2023 - 09:59
Mis à jour le 27/04/2023 - 10:04

Comme nous vous l’annonçons depuis mardi, le président de la République sera en visite officielle au château de Joux, à la Cluse-et-Mijoux ce jeudi 27 avril. Si les lecteurs de maCommune.info souhaitent s’informer sur cette visite, ils ne trouveront pas d'information sur leur site d’actu préféré.

 © Chateau de Joux
© Chateau de Joux

Comme il est d’usage, la cellule de presse de L’Elysée a envoyé un formulaire d’accréditation aux médias nationaux et régionaux afin que les journalistes, rédacteurs, photographes et autres journalistes reporter d’images puissent être accrédités pour suivre la visite du président de la République au château de Joux.

Ce mercredi 26 avril, après notre demande d’accréditation effectuée dans les temps, nous avons reçu un appel de l’un des attachés de presse de l’Elysée se confondant en excuses pour nous informer que nous ne pourrons pas suivre le président de la République au château de Joux. La raison : les deux salles dans lesquelles Emmanuel Macron se rendra, dont la cellule de Toussaint Louverture, sont ”trop petites pour accueillir tous les journalistes (...) un véritable défi organisationnel”. Ce qui nous est proposé, c’est d’assister au discours du président dans une salle de retransmission en dehors du château ou de suivre le discours sur les réseaux sociaux de la présidence de la République.

Lors de la dernière visite d’Emmanuel Macron à l’occasion de l’inauguration du musée des Beaux-Arts de Besançon il y a 5 ans, maCommune.info, comme d’autres médias locaux, n’avaient pas pu obtenir d’accréditation pour suivre au plus près la visite du chef de l’Etat. Seul un ”pool image” composé d’un nombre très restreint de médias nationaux et régional (un seul média régional invité), choisi par L’Elysée, sont autorisés à faire leur travail de journalisme de terrain. 

Pour la visite à la Cluse-et-Mijoux, c’est encore le même schéma qui se dessine. Ce sont les mêmes agences et titres qui auront accès aux informations sur le terrain, les mêmes choisis par l’équipe de l’Elysée. 

Nous dénonçons ce jour, un manque de reconnaissance du pluralisme des médias en Franche-Comté et demandons aux plus hautes institutions, lorsqu’elles organisent ce type d’évènement médiatique, de jouer le jeu en favorisant l’équité entre tous les organes de presse.

L'équipe de la rédaction de maCommune.info

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.32
nuageux
le 24/04 à 6h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %