Près de 18 000 étudiants à Besançon

Publié le 08/10/2012 - 19:40
Mis à jour le 08/10/2012 - 19:40

L’université tenait sa conférence de rentrée ce lundi matin. Occasion de faire le point sur cette rentrée 2012. Selon l’université de Franche-Comté, la tendance est à la stabilité. Par ailleurs, le rapprochement avec l’université de Bourgogne se concrétise avec la co-habilitation de 31 formations. 

L'université explique que les inscriptions ne sont pas terminées. Les chiffres fournis correspondent en fait aux effectifs de 2011-2012. Le nombre d'étudiants "serait" donc stable. 

  •  Besançon : 17 796
  • Belfort : 2 006
  • Montbéliard : 1 070
  • Vesoul : 395
  • Lons-le-Saunier : 71

soit 21 338 étudiants en Franche-Comté.  

Habilitation197 diplômes, mais 189 "formations" proposées 

Cette rentrée universitaire 2012-2013 est la première année de mise en œuvre du contrat quinquennal signé entre l’UFC et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour la période 2012-2016. Ce contrat matérialise l’habilitation  pour l’UFC de délivrer 197 diplômes nationaux. Mais sur les 197 diplômes nationaux habilités, 8 formations ne sont pas proposées en cette rentrée 2012-2013.

Par l’habilitation, le ministère autorise l’établissement à délivrer le diplôme national. Dans le cadre de l’autonomie des universités, l’établissement décide ensuite de l’opportunité d’ouverture de la formation en vue d’une volonté de maîtrise budgétaire et de rationalisation de l’offre.

Bourgogne Franche-Comté 

 Dans le cadre du PRES Bourgogne Franche-Comté (Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur), 31 formations co-habilitées entre l’UFC (Franche-Comté) et l’UB (Bourgogne)  ont été  ouvertes en septembre 2012. 

  • DEUST : 1
  •  Spécialités de licence : 4
  •  Licences professionnelles : 3 
  • Spécialités de master : 23

 À noter la co-habilition de l’intégralité de l’offre de formation (licence – licence professionnelle - master) dispensée par les deux UFR STAPS de Besançon et Dijon 

Huit autres formations sont aussi co-habilitées avec d’autres partenaires tels que l’ENSMM, l’UTBM, l’UHA, Paris XI, Tours, Nancy, Paris V, Reims et Strasbourg.

Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche

 Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche a lancé des Assises qui ont pour objectifs de faire émerger des propositions pour un meilleur fonctionnement du système d'enseignement supérieur et de recherche français.

Dans ce cadre, l’UFC organise le débat sous la forme d’ateliers portant sur les 3 thèmes retenus pour les assises : 

  • Agir pour la réussite de tous les étudiants 
  • Donner une nouvelle ambition pour la recherche 
  • Concevoir le nouveau paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche.

8 octobre à Besançon pour le thème "Donner une nouvelle ambition pour la recherche"
15 octobre à Dole pour le thème "Concevoir le nouveau paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche" 

Toutes les informations sont sur le site www.assises-esr.fr 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Franche-Comté : ils offrent des livres dans les maternités pour sensibiliser sur le développement du langage

L’Association franc-comtoise pour la prévention en orthophonie (AFCPO) organise l'action nationale "1 bébé 1 livre" dans les maternités de Franche-Comté. Cette dernière bénéficie du haut patronage du ministère de la Culture et du ministère de la Santé et s’inscrit dans la lutte contre l’illettrisme.

L’université de Bourgogne – Franche-Comté s’intéresse à la vie de ses 80.000 étudiant(e)s…

Jusqu’au 15 novembre 2022, l’université de Bourgogne Franche-Comté lance une vaste enquête par mail auprès de plus 80.000 étudiants post-bac de la région. Objectif : connaître leurs conditions et habitudes de vie durant leurs études en Bourgogne-Franche-Comté pour proposer un diagnostic et guider les futures décisions dans la mise en œuvre d’actions favorables à la réussite étudiante. Les résultats seront communiqués en février 2023.

Franche-Comté : l’Université perçoit une subvention de 60.000€ pour son dispositif S.O.S

Dans le cadre de l'appel à projets du ministère de l'enseignement supérieur de la recherche sur le plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l'Université de Franche-Comté s'est recemment vue attribuer la plus grosse subvention pour son dispositif S.O.S. « Signalement, Orientation et Suivi ».

Grève dans les lycées professionnels : " Cette réforme est un massacre de la voie professionnelle "

Plusieurs dizaines d'enseignants ont protesté ce mardi 18 octobre contre le projet de réforme de l’Éducation nationale annoncé le 13 septembre dernier qui consiste à une "transformation profonde" des lycées professionnels selon une volonté du président de la République. Parmi les changements : des périodes de stage d’au moins 50% et une meilleure rémunération des apprentis. Les syndicats craignent une dégradation de la qualité de l’enseignement scolaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.33
couvert
le 27/11 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
92 %