Près d'un jeune sur deux ne fait pas confiance à la police, selon un sondage

Publié le 18/12/2020 - 09:55
Mis à jour le 18/12/2020 - 09:46

Près de 50 % des jeunes n’ont pas confiance en la police, 79 % estiment que les violences policières sont une réalité, et 48 % que « la police française est raciste », selon un sondage publié ce vendredi 18 décembre 2020.

Police nationale. © D Poirier
Police nationale. © D Poirier

Toujours selon cette étude "#MoiJeune 20 Minutes ? OpinionWay, 92 %", des jeunes (18-30 ans) interrogés sont favorables à une réforme de l'IGPN, la "police des polices", de plus en plus critiquée dans sa gestion des affaires de violences policières.

Au total, 47 % des 18-30 ans "n'ont pas confiance" en la police, contre "33 % dans l'ensemble de la population". Mais 45 % sont favorables ou plutôt favorables à "l'interdiction de diffuser des images permettant d'identifier un policier ou un gendarme en opération avec des commentaires incitant à la haine", sujet au coeur des manifestations contre la loi Sécurité globale.

Cette interdiction cristallise notamment les tensions autour de cette loi, et son article 24, accusé de vouloir museler critiques et journalistes. Le gouvernement a évoqué un possible recul sur cet article, dont le Sénat poursuit l'étude.

Plusieurs manifestations contre cet article, et plus largement les violences policières, ont été émaillées d'incidents. Lors de la dernière, samedi 12 décembre, près de 150 manifestants ont été interpellés. Selon l'étude Opinion Way, 65 % des jeunes interrogés estiment cependant que "ces dérives [sont] le fait d'une fraction infime des forces de l'ordre".

*Etude #MoiJeune menée par OpinionWay pour 20 Minutes administrée en ligne du 11 au 15 décembre 2020 auprès d'un échantillon de 627 jeunes issu de la communauté #Moijeune représentatif des Français âgés de 18-30 ans.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Macron dévoile la carte des brigades de gendarmerie : 18 seront affiliées à la Bourgogne-Franche-Comté

Après une rentrée focalisée sur l'éducation et l'écologie, Emmanuel Macron se recentre sur la sécurité : le chef de l'Etat a dévoilé lundi 2 octobre 2023, à l'occasion d'un déplacement dans le Lot-et-Garonne, les sites d'implantation de 200 nouvelles brigades de gendarmerie, une promesse de campagne de 2022. En Bourgogne-Franche-Comté, 18 brigades de gendarmerie seront implantées dont une mobile à Besançon, dédiée à la lutte contre les violences intra-familiales.

Depuis dimanche 1er octobre, le pain est moins salé…

À l'occasion du Salon international de l'agriculture le 3 mars 2022, Bruno Ferreira, Directeur général de l'alimentation, et Grégory Emery, Directeur général adjoint de la Santé, ont signé un accord collectif volontaire avec l'ensemble des acteurs de la filière de la boulangerie, dans le cadre du Programme national de l'alimentation et de la nutrition 2019-2023 (PNAN). L'objectif : réduire d'environ 10% des teneurs en sel dans le pain en moins de 4 ans.

Kengo Kuma au Frac à Besançon : “Je suis heureux parce que je sens que ce bâtiment est aimé”

À l’occasion des 10 ans du Frac Franche-Comté, Kengo Kuma, l’architecte japonais de la Cité des Arts, était invité par l'entreprise SMCI et le Frac à Besançon pour une conférence intitulée ”Prendre part au monde” qui s’est déroulée samedi 30 septembre 2023 à l’auditorium du Conservatoire à rayonnement régional.

Magret de canard exotique du restaurant L’Alchimie à Besançon

LA RECETTE DU WEEK-END • Ce week-end, on vous propose de faire voyager vos papilles avec une recette de magret de canard exotique, sauce aigre-douce à la mangue et sa mousseline de patates douces, signée Johnny Beudaert, chef du restaurant L’Alchimie, rue Bersot à Besançon.

Grand Besançon Métropole confronté à la hausse des prix des assurances

Le marché de l’assurance des collectivités locales n’a beau représenter que 1% du chiffre d’affaires global annuel des assureurs français, celui-ci est devenu extrêmement contraint depuis trois ans et particulièrement en ce qui concerne l’assurance "dommages aux biens". Relativement préservé en comparaison avec d’autres collectivités, Grand Besançon Métropole n’est toutefois pas épargné par le phénomène de hausse des prix et doit faire voter, lors du prochain conseil communautaire, son nouveau contrat d’assurance qui a subi en moyenne une hausse de 60%. 

“La valorisation des déchets progresse en Bourgogne-Franche-Comté” selon l’Insee

Selon l'étude de l'Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté publiée en septembre 2023, le tri et la valorisation des déchets dans la région sont de "plus en plus performant". De 2010 à 2020, les ordures ménagères résiduelles ont diminué de 24% en Bourgogne-Franche-Comté. Pour cause, la tarification incitative, les 130 installations de traitement et les changements d'habitudes au quotidien. Une étude présentée par Thésée Sztrakoniczky, chargé d'étude statistique. 

Proposition d’un nouveau fonds de soutien pour les communes du Grand Besançon

Parmi les dossiers qui seront soumis au vote du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole prévu ce jeudi soir 28 septembre, les élus vont être amenés à se prononcer sur la création d’un Fonds de soutien aux équipements communaux ayant un rayonnement sur le bassin de vie.

Un bâtiment entièrement dédié au numérique à Planoise dès 2025

Ce mercredi 27 septembre, les élus de Grand Besançon Métropole (GBM) ont présenté quelques-uns des sujets qui seront soumis au vote du prochain conseil communautaire prévu ce jeudi 28 septembre à Besançon. Parmi ceux-ci, un futur bâtiment numérique qui s’inscrit dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de Planoise qui verra le jour dans le secteur Île-de-France en 2025. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.41
nuageux
le 03/10 à 3h00
Vent
4.12 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
56 %