Primaire : le bureau de vote au Kursaal à Besançon ne désemplit pas

Publié le 20/11/2016 - 12:30
Mis à jour le 20/11/2016 - 18:00

Ce dimanche 20 novembre 2016 se tient le premier tour des primaires de la droite et du centre dans toute la France. A 11h45, dans le bureau de vote du Kursaal à Besançon, 270 personnes avaient déjà voté parmi elles des militants mais aussi des partisans de la gauche. Ma.Commune.Info était sur les lieux.

11h45, salle Bidaut, au deuxième étage du Kursaal à Besançon, 270 personnes avaient déjà voté pour premier tour de la droite et du centre. Sur place une file d’attente d’une quinzaine de votants attendait pour déposer son bulletin dans l’urne.

Ce bureau de vote installé pour l’occasion réunit 8 bureaux de vote du centre ville de Besançon des traditionnelles élections. En tout 8 300 personnes sont inscrites sur les listes électorales dans ce périmètre.

Jean-Claude Duverger, président de ce bureau de vote attend, en ce dimanche, près de 600 électeurs. "Il faut prendre en compte le nombre de votants sur cette zone, c’est à peu près 45% de personnes, qui normalement se déplacent  jusqu’aux urnes", nous rappelle-t-il.  En termes de calculs, qui ont été élaborés au niveau national, 10% des votants devraient se déplacer.

"Je suis gauche et je suis venu voter"

Parmi les votants, en majorité des plus de 55 ans, certains ne sont pas des militants ou sympathisants du parti Les Républicains. C’est le cas de ce quarantenaire,"je suis de gauche, mais comme je pense que la gauche de ne sera pas au deuxième tour des élections présidentielles, je suis venu voter pour le candidat le plus modéré : Alain Juppé".

"Je me sens concernée"

A la sortie du bureau de vote, une femme se sent "concernée", elle a donc décidé de venir voter à cette primaire. Cette électrice a trouvé que l’organisation de cette élection à droite était "une très bonne idée. On peut choisir notre candidat".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Anne Vignot sur les relations entre Besançon et Dijon : ”On n’est pas des copains, mais…” 

EXCLUSIVITÉ • Lors de l’inauguration de l’exposition Made in Germany au musée des Beaux-Arts de Besançon le 3 mai dernier, c’était la première fois que l’on voyait les maires de Besançon et Dijon réunis dans un même projet, voire complices, avec des discours positifs et élogieux l’un envers l’autre. On le sait, les relations entre les maires de Besançon et de Dijon n’ont jamais été particulièrement au beau fixe, alors qu’en est-il dans les coulisses ? Les élu(e)s d'une région doivent-ils forcément s'entendre et collaborer ? On a rencontré Anne Vignot pour en parler...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.53
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
81 %