Primaire : le bureau de vote au Kursaal à Besançon ne désemplit pas

Publié le 20/11/2016 - 12:30
Mis à jour le 20/11/2016 - 18:00

Ce dimanche 20 novembre 2016 se tient le premier tour des primaires de la droite et du centre dans toute la France. A 11h45, dans le bureau de vote du Kursaal à Besançon, 270 personnes avaient déjà voté parmi elles des militants mais aussi des partisans de la gauche. Ma.Commune.Info était sur les lieux.

11h45, salle Bidaut, au deuxième étage du Kursaal à Besançon, 270 personnes avaient déjà voté pour premier tour de la droite et du centre. Sur place une file d’attente d’une quinzaine de votants attendait pour déposer son bulletin dans l’urne.

Ce bureau de vote installé pour l’occasion réunit 8 bureaux de vote du centre ville de Besançon des traditionnelles élections. En tout 8 300 personnes sont inscrites sur les listes électorales dans ce périmètre.

Jean-Claude Duverger, président de ce bureau de vote attend, en ce dimanche, près de 600 électeurs. "Il faut prendre en compte le nombre de votants sur cette zone, c’est à peu près 45% de personnes, qui normalement se déplacent  jusqu’aux urnes", nous rappelle-t-il.  En termes de calculs, qui ont été élaborés au niveau national, 10% des votants devraient se déplacer.

"Je suis gauche et je suis venu voter"

Parmi les votants, en majorité des plus de 55 ans, certains ne sont pas des militants ou sympathisants du parti Les Républicains. C’est le cas de ce quarantenaire,"je suis de gauche, mais comme je pense que la gauche de ne sera pas au deuxième tour des élections présidentielles, je suis venu voter pour le candidat le plus modéré : Alain Juppé".

"Je me sens concernée"

A la sortie du bureau de vote, une femme se sent "concernée", elle a donc décidé de venir voter à cette primaire. Cette électrice a trouvé que l’organisation de cette élection à droite était "une très bonne idée. On peut choisir notre candidat".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un « boulanger à l’Assemblée » : Stéphane Ravacley (Nupes) entre en campagne

Du fournil au marché dominical. Il était sur le pont à 3 heures du matin, a enfourné ses 500 viennoiseries du dimanche, préparé ses pizzas et livré ses commandes. Puis il a enfilé sa veste blanche de boulanger sur son t-shirt enfariné et il est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Le premier plan d’actions pour rétablir le Lynx boréal en Bourgogne Franche-Comté est lancé

La vulnérabilité de la population du Lynx boréal a conduit le gouvernement à confier mi 2018 au préfet de la région Bourgogne Franche-Comté la responsabilité d’engager l’élaboration de ce premier Plan national d’Actions (PNA), qui s’est appuyé sur les services de la DREAL Bourgogne-Franche- Comté et de l’Office français de la Biodiversité (OFB). Il a été lancé le 11 mai 2022 à l'occasion de la journée mondiale des espèces menacées.

Législatives 2022 : Séverine Véziès sera la candidate de l’union de la Gauche pour la 1re circonscription du Doubs 

Séverine Véziès, cheffe de file de la France Insoumise pour la région Bourgogne-Franche-Comté, a été investie pour représenter l'union de la gauche dans la 1re circonscription du Doubs. Elle lance sa campagne ce samedi 14 mai 2022 à 16h00 place Cassin à Besançon.

Législatives : Hollande appelle à « rebâtir une grande force socialiste »

François Hollande a appelé ce lundi à rebâtir une"grande force socialiste" sur les décombres d'un PS après les élections législatives. Selon lui, son ancien parti est"usé, fatigué et surtout divisé". "Le problème du Parti socialiste, c'est qu'il a décidé depuis 2017 de s'effacer et, de ce point de vue là, il a réussi au-delà de tout entendement", a raillé sur France Inter l'ancien chef de l'État.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage