Primaires du PS : Claude Jeannerot soutient François Hollande

Publié le 21/06/2011 - 13:44
Mis à jour le 21/06/2011 - 13:44

Sans même attendre de savoir si le député strauss-kahnien du Doubs, Pierre Moscovici, est candidat à la primaire socialiste, le sénateur et président du conseil général du Doubs a fait son choix. Lui aussi ancien fan de Strauss-Kahn  vient d'annoncer qu’il se range derrière François Hollande.

Claude Jeannerot explique son choix dans un communiqué:

« L’échéance de 2012 sera décisive pour l’avenir de notre Pays. Il ne suffit pas de vouloir mettre fin à l’ère sarkozienne. Il faut proposer aux Français une alternative crédible.

Aussi, j’ai décidé d’apporter mon soutien à François Hollande. Je suis entré dans la vie politique par la voie municipale et j’ai compté au rang des amis de Michel Rocard d’abord et de Dominique Strauss-Kahn ensuite.

Aujourd’hui, François Hollande porte - avec talent et conviction - les valeurs sociales démocrates qui inspirent depuis toujours mon engagement politique.

Au-delà, trois arguments militent en faveur de ce choix :

- Ses compétences : il possède les deux dimensions complémentaires exigées.

D’abord, responsable politique national de premier plan, il a acquis l’expérience et la maturité nécessaires à l’exercice de la fonction présidentielle. Ensuite, élu local, il est ancré au coeur de nos territoires, et en connait parfaitement bien les attentes et les besoins.

- Son projet : économiste reconnu, il a engagé une réflexion ambitieuse autour des thèmes essentiels que sont l’emploi, la fiscalité, l’éducation et la santé.

- Sa personnalité : chaleureux, c’est un homme ouvert aux autres, qui a cette proximité, non pas feinte ou calculée, mais sincère parce qu’il aime profondément les gens.

Oui, à mes yeux, François Hollande incarne aujourd’hui l’espoir de ce changement dont notre Pays a tant besoin. Non seulement parce qu’il propose une politique plus juste, plus équitable pour nos concitoyens ; mais aussi parce qu’il saura rassembler et réconcilier la Nation autour d’une vision porteuse d’avenir et de développement ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.98
ciel dégagé
le 30/11 à 18h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
90 %

Sondage