Propos polémiques du RN Julien Odoul : un conseiller démissionne

Publié le 08/06/2021 - 10:43
Mis à jour le 08/06/2021 - 11:09

Un conseiller régional RN de Bourgogne-Franche-Comté démissionne de son groupe après les propos « choquants », selon lui, de la tête de liste de l’extrême droite aux régionales, Julien Odoul, semblant faire de l’humour à propos du suicide des agriculteurs.

Julien Odoul © Julien Odoul/Facebook
Julien Odoul © Julien Odoul/Facebook

"Je ne peux que me désolidariser publiquement" de Julien Odoul, écrit Franck Gaillard, conseiller régional RN depuis 2016, dans une lettre adressée lundi à Marine Le Pen et que l'AFP a pu consulter.

Dans ce courrier, M. Gaillard dit réagir à la diffusion, par le quotidien Libération, d'un extrait sonore d'une réunion du groupe RN au conseil régional en décembre 2019. La discussion, pas toujours audible, semble porter sur le suicide des agriculteurs. "On parle du bien-être de la vache mais bien peu de l'agriculteur qui se pend au faîtage de son hangar. A-t-il laissé une trace ? S'est-il pissé dessus ?", dit une voix, attribuée au conseiller régional sortant Jacques Ricciardetti, selon la transcription de Libération. "Est-ce que la corde est française ?", ajoute alors M. Odoul, d'après le journal.

"Il ne suffit pas de se promener dans une ferme ou de faire des selfies avec des animaux d'élevage pour prétendre connaître la campagne française" - Maire de Chaume-et-Courchamp (Côte-d'Or)

"Je comprends maintenant pourquoi aucun agriculteur ne figure en position éligible, ni même sur la liste RN de ce triste sire alors même que nous sommes un terroir d'importance", écrit M. Gaillard dans sa lettre à Mme Le Pen. Dénonçant une "image dévastatrice", le maire du village de Chaume-et-Courchamp (Côte d'Or) estime que "les masques tombent". "Il ne suffit pas de se promener dans une ferme ou de faire des selfies avec des animaux d'élevage pour prétendre connaître la campagne française", ajoute M. Gaillard.

Prise de distance avec la tête de liste RN pour les Régionales

L'élu s'était déjà largement distancé de Julien Odoul et avait appelé à ne pas voter pour son propre parti après avoir été placé en neuvième position sur la liste de Côte d'Or pour les élections régionales des 20 et 27 juin, une place qu'il juge insatisfaisante. Julien Odoul, donné par les sondages en tête du premier tour, a annoncé lundi porter plainte pour diffamation contre Libération, dénonçant une "manipulation" du quotidien qui aurait selon lui tronqué ses propos, affirmant que le trait d'humour ne faisait pas référence au suicide des agriculteurs mais au loup.

M. Odoul, dont la désignation comme tête de liste est vivement contestée au sein du RN régional, a également été récemment éclaboussé par la diffusion d'une ancienne vidéo érotique, quand il était mannequin, et d'un signalement à la justice, par des conseillers régionaux RN, dans lequel ils l'accusent d'avoir employé une assistante fictive pendant plusieurs mois. Le parquet de Dijon a indiqué lundi à l'AFP n'avoir rien reçu à ce sujet.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.63
légère pluie
le 27/09 à 12h00
Vent
6.17 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
79 %

Sondage