A quoi ressemblera une séance de cinéma à partir du 22 juin ?

Publié le 22/06/2020 - 09:05
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:43

Les cinémas rouvrent partout en France ce 22 juin, mais bien sûr, en suivant des mesures sanitaires strictes afin de lutter contre la propagation du covid-19. Voici à quoi ressemblera une séance de ciné à partir de ce lundi…

Un guide de préconisation de sécurité sanitaire de la Fédération nationale des cinémas français a été transmis à toutes les salles obscures de l'hexagone dans lequel on trouve un descriptif précis des mesures sanitaires.

Les mesures avant la réouverture des salles :

  • Formation et information des salariés : mise à disposition de fiches d’information, formation relative à la mise en œuvre pratique des préconisations sanitaires, présentation des mesures générales adaptées mises en œuvre…
  • Adaptation des plans de prévention des entreprises sous-traitantes intervenant sur site avec rappel des conditions d’intervention respectant les normes sanitaires
  • Mise à jour du document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP)
  • Nettoyage approfondi avant réouverture de l’établissement - Établissement d’un plan de nettoyage/désinfection (avec périodicité et suivi) des surfaces de travail, des équipements de travail (avec si nécessaire des gants en fonction des produits utilisés notamment virucides), des outils, des poignées de portes et boutons, des zones de paiement, des matériels, plus généralement de tout objet et surface susceptibles d’avoir été contaminés (en contact avec les mains)
  • S’assurer du nettoyage renforcé des sanitaires du personnel au minimum une fois par jour par le personnel dédié en fonction des recommandations applicables, et la mise à disposition d’un matériel de nettoyage complémentaire (lingettes désinfectantes ou tout autre matériel de désinfection…)
  • Nettoyage des surfaces communes : nettoyage désinfectant des surfaces et des objets qui sont fréquemment touchés, nettoyage journalier des sols

Les mesures mises en place dès le 22 juin :

  • Maintenir ouvertes les portes extérieures autant que cela est possible, dans le respect de la réglementation incendie ;
  • Veiller au respect d’une distance physique d’au moins 1 mètre entre les spectateurs, dans un espace sans contact d’environ 4 m2 par personne au minimum à chaque fois que cela est possible, comme indiqué dans le chapitre 3 du Protocole du Haut Conseil de la Santé Publique du 24 avril 2020 ;
  • Recommander le port du masque par les spectateurs ;
  • Favoriser la fluidité de circulation des spectateurs et organiser les flux de circulation afin d’éviter les croisements de public ; au besoin, matérialiser le sens de circulation vers les différents espaces de l’établissement ;
  • Limiter autant que possible les files d’attente en tous points de l’établissement ;
  • Dans les complexes multisalles, décaler les séances de manière à étaler le plus possible les flux de spectateurs ;
  • Matérialiser la distance d’un mètre entre chaque client dans les files d’attente ;
  • Mettre à disposition des clients des distributeurs de gel ou solution hydroalcoolique, à l’entrée de l’établissement ou à proximité des points de vente selon la configuration des locaux ;
  • Assurer le nettoyage-désinfection des surfaces régulièrement touchées par les visiteurs au minimum deux fois par jour notamment les rampes d’escalier et mains-courantes d’escalators ;
  • Limiter le nombre de personnes à l’intérieur des ascenseurs pour respecter la distance minimale d’un mètre et garantir l’espace sans contact d’environ 4 m2 par personne (à l’exception de personne en situation de handicap et la personne qui l'accompagne comme prévue dans l’article 14 du décret n°2020-548 du 11 mai 2020).
  • Privilégier la vente des places sur internet ;
  • Aux points de vente, en cas de difficulté à respecter la distanciation physique d’un mètre minimum entre le personnel et le public, mettre en place soit une séparation par plexiglas entre le personnel et le public, soit des protections individuelles type visière (EPI) ;
  • Privilégier le paiement sans contact avec relèvement du plafond à 50 € ;
  • Limiter les contacts physiques entre le personnel et le public lors des transactions : éviter les échanges de « mains à main » ;
  • Eviter autant que possible le contact physique lors de la remise des tickets ou des produits ;
  • Aux points de contrôle des tickets, si le respect d’une distance physique d’au moins 1 mètre entre le client et le personnel d’accueil n’est pas assuré, le point de contrôle sera protégé par un plexiglas ou le personnel par une visière individuelle en complément du port du masque ;
  • Privilégier le contrôle des tickets sans contact (visuel ou par scan) et sans détalonnage ;
  • Veiller au nettoyage désinfectant biquotidienne des surfaces fréquemment touchées (caisses,
  • comptoirs, bornes, terminaux, distributeurs automatiques, etc.)
  • Limiter l’occupation de chaque salle à 50 % de sa capacité théorique et garantir une place vacante de part et d’autre de chaque spectateur. Néanmoins, les personnes arrivant ensemble (couple, famille…) pourront s’assoir côte à côte, en maintenant une place vacante de part et d’autre. Cette limite pourra évoluer en fonction de l’évolution des règles sanitaires applicables ;
  • Décaler les séances entre salles voisines de manière à étaler le plus possible les flux de spectateurs ;
  • Espacer les séances successives au sein d’une même salle afin de favoriser la fluidité de la circulation du public ;
  • Laisser les portes des sas ouvertes durant l’inter-séance et la première partie de séance ;
  • Diffuser des messages de prévention sanitaire sur l’écran lors de l’avant-séance ;
  • Organiser la sortie en évitant les flux croisés de spectateurs ;
  • Informer les spectateurs avant le début de la séance et après la fin du film, notamment par des spots diffusés sur l’écran, sur l’organisation de la sortie (porte de sortie, respect des distances barrières) ;
  • Adapter les dispositions d’accès aux salles aux personnes à mobilité réduite ;
  • S’assurer entre chaque séance de l’évacuation de tous les déchets laissés par les spectateurs (cf. mesures sanitaires salariés pour le nettoyage des salles) ;
  • Assurer l’aération régulière des locaux selon les préconisations des autorités sanitaires et du Gouvernement (favoriser l’apport d’air neuf par moyen mécanique ou par tout autre moyen).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

“L’aventure vers les trésors”, le travail d’écoliers en exposition à la bibliothèque

C’est dans le cadre des parcours culturels que propose la Ville de Besançon que les élèves de CE2 et CM1 de plusieurs écoles bisontines, accompagnés de leurs parents, se rendront à la bibliothèque d’étude et de conservation, le samedi 8 juin 2024. Là-bas, ils récupèreront le fruit de leur travail avec une artiste plasticienne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.7
couvert
le 14/06 à 3h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
57 %