Quelle fréquentation pour les pistes cyclables du Grand Besançon ?

Publié le 18/12/2023 - 14:36
Mis à jour le 24/12/2023 - 17:47

Au début de l’automne, Grand Besançon Métropole a évalué la fréquentation des pistes cyclables en procédant à un comptage automatique des vélos sur voies cyclables urbaines et périurbaines de septembre à octobre 2023. Le retour de ces comptages met en évidence pour GBM que "la pratique cyclable est aujourd’hui une réalité sur le centre-ville de Besançon avec une augmentation constante".

Pour Marie Zehaf, vice-présidente en charge des transports et de la mobilité le but de ces comptages réalisés sur les aménagements cyclables structurants était d’une part pour GBM de "mesurer l’évolution de la pratique cyclable sur le territoire" et d’autre part de "mettre en évidence l’intérêt de développer et de sécuriser les voies cyclables au regard des enjeux environnementaux de lutte contre le réchauffement climatique".

Ainsi, 17 points de comptage situés en secteur urbain et neuf autres établis en zones périurbaines ont été installé durant une semaine afin de dénombrer les différents passages de deux-roues sur les aménagements cyclables de la métropole. Les relevés ont été effectués lors de jours où la météo était parfois favorable et parfois défavorable. 

En zone urbaine, c’est sans grande surprise, le pont de la République, pourtant souvent décrié depuis son interdiction aux voitures, qui recueille le plus gros taux de passage de vélo au sein de la cité bisontine. La piste cyclable a en effet enregistré un passage journalier moyen de 1531 deux-roues avec notamment un pic de fréquentation de 1913 passages. 

Une fréquentation presque doublée pour le pont de la République

En comparaison, avant la fermeture du pont à la circulation automobile, la moyenne était plutôt de 750 passages par jour a précisé GBM.

Cette moyenne journalière de 1531 a été observée lors d’une semaine présentant une météo favorable (temps chaud et sec). Mais Marie Zehaf a indiqué que de précédents comptages réalisés en mars 2023, alors que la météo était donc moins favorable, avaient tout de même révélé une fréquentation journalière moyenne de 1205 passages.

Pour la vice-présidente en charge des transports et de la mobilité, il s’agit d’un exemple parfait d’un "flux automobile en partie diminué par un report des déplacements motorisés vers les transports en commun et les mobilités actives (marche à pied et vélo)".

D’après GBM, la bonne surprise provient également des secteurs "plus éloignés du centre-ville, là où la pratique cyclable était encore bien faible 10 ans auparavant" et qui affichent désormais des chiffres "tout aussi valorisants". 

C’est notamment le cas pour la voie verte située avenue de la Paix (moyenne : 938 passages / pic : 1090), la récente piste cyclable sécurisée de la rue Weiss (moyenne : 810 / pic : 1023), la rue Midol (moyenne : 496 / pic : 555) et celles de l’avenue Léo Lagrange en augmentation de 40% (moyenne : 707 / pic : 1118) qui enregistrent également de belles fréquentations. Des "exemples d’aménagements cyclables qui portent leurs fruits très rapidement pour la communauté urbaine" estime Marie Zehaf.

Le secteur rural peut lui "encore évoluer"

La véloroute 6 à Tarragnoz est elle aussi en augmentation de 17% par rapport à 2020 indique GBM. Support des déplacements des cyclotouristes et des locaux, son flux de cycliste affiche un taux de fréquentation de 662 dont un pic de passage routier cyclable de 909.

Côté périurbain, si GBM avertit que le secteur rural "commence à bénéficier de voies cyclables" il reconnaît cependant qu'il doit "encore évoluer dans sa pratique cyclable pour faire grimper les chiffres au-delà de 100 cyclistes par jour". Des programmes d’apaisement des vitesses dans les communes et des projets de continuités cyclables programmés d’ici la fin du mandat viseront à encourager la pratique.

Enfin, force est de constater que l’essor des vélos à assistance électrique a encouragé, et sans doute facilité, l’utilisation des pistes cyclables périphériques ayant des distances souvent plus longues et davantage de dénivelé. C’est le cas par exemple de celle de la RN57 aux Montboucons  (557 cyclistes en moyenne) et de la voie verte de Chalezeule (247) qui, malgré "des chiffres de flux cyclistes plus faibles sont toutefois encourageants" pour Grand Besançon Métropole.

Les comptages relevés par Grand Besançon Métropole :

Données de septembre / octobre 2023 (temps chaud et sec) 

  • Voie verte avenue de la Paix : moyenne 938 / pic de fréquentation 1090 
  • Piste cyclable rue Midol : moyenne 496 / pic de fréquentation 555
  • Piste cyclable rue Weiss : moyenne 810 / pic de fréquentation 1023
  • Piste cyclable rue de Trépillot : moyenne 597 / pic de fréquentation 689
  • Véloroute Rivotte : moyenne 384 / pic de fréquentation 702
  • Véloroute Tarragnoz : moyenne 662 / pic de fréquentation 909
  • Voie verte 8 mai 1945 : moyenne 602 / pic de fréquentation 687
  • Piste cyclable avenue Siffert : moyenne 422 / pic de fréquentation 509
  • Voie verte route Epinal//RN57 : moyenne 426 / pic de fréquentation 460
  • Voie verte Témis//RN57 : moyenne 166 / pic de fréquentation 175
  • Voie verte Bouloie//RN57 : moyenne 557 / pic de fréquentation 643
  • Voie verte Tilleroyes//RN57 : moyenne 254 / pic de fréquentation 272
  • Piste cyclable rue Flandres : moyenne 163 / pic de fréquentation 192
  • Piste cyclable rue Brabant : moyenne 90 / pic de fréquentation 101
  • Piste cyclable rue Piémont : moyenne 155 / pic de fréquentation 176
  • Piste cyclable Pont de la République : moyenne 1531 / pic de fréquentation 1913
  • Bandes avenue Leo Lagrange : moyenne 707 / pic de fréquentation 1118

Comptages réalisés en automne sur une semaine (temps moyen)

  • Belle Etoile : moyenne 87 cyclistes / jour
  • Chalezeule - Près-de-vaux : moyenne 253 cyclistes / jour
  • Camping Chalezeule : moyenne 247 cyclistes / jour
  • Chalèze - Roche-les-Beaupré : moyenne 357 cyclistes / jour
  • Franois - Chemaudin : moyenne 85 cyclistes / jour
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Les prévisions de Bison futé pour ce premier week-end de vacances d’hiver

Ce week-end du 16 au 18 février 2024 marque le début des vacances scolaires pour la zone A et la deuxième semaine de la zone C. Il s’agit également du début des vacances d’hiver des zones Nord et Centre des Pays-Bas et la fin pour la zone Sud des Pays-Bas et du Luxembourg. Ainsi, la circulation sera dense entre les frontières du nord et les stations de sports d’hiver des Alpes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.42
couvert
le 25/02 à 12h00
Vent
4.29 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
62 %