Rachat d’Alstom énergie par General Electric : une offre "pas acceptable" selon Hollande

Publié le 06/05/2014 - 17:17
Mis à jour le 07/05/2014 - 14:28

Le président de la République François Hollande a estimé ce mardi 6 mai 2014 que l'offre de General Electric pour le rachat de la branche énergie d'Alstom n'était "pas suffisante aujourd'hui", et donc "pas acceptable".

1222966150_alstom_logo_tenue.jpg
En Franche-Comté, Alstom compte deux sites de production à Belfort et à Ornans
PUBLICITÉ
« Aujourd’hui, nous avons suffisamment de moyens de pression pour faire en sorte que, à la fin du processus, ce soit bon pour Alstom, bon pour l’industrie française et bon pour la diversification énergétique« , a déclaré M. Hollande sur BFMTV-RMC. « L’offre n’est pas suffisante donc elle n’est pas acceptable« , a-t-il relevé, souhaitant « faire en sorte que les offres puissent être enrichies pour l’emploi« .
 
« Le rôle de l’Etat c’est d’obtenir des réponses à toutes les questions et faire en sorte que l’intérêt national puisse être préservé« , a poursuivi le président. Il a par ailleurs justifié l’intervention de l’Etat dans ce dossier en rappelant que « l’Etat fait de la commande publique à Alstom« .
 
L’américain GE souhaite racheter le pôle énergie d’Alstom, qui représente 70% du chiffre d’affaires de l’entreprise, soit 14,8 milliards d’euros sur l’exercice 2012-2013.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.57
couvert
le 18/07 à 15h00
Vent
2.91 m/s
Pression
1014.05 hPa
Humidité
43 %

Sondage