Réforme du Bac et du lycée : les points clés du rapport Pierre Mathiot

Publié le 30/01/2018 - 16:10
Mis à jour le 07/02/2018 - 09:41

Proche du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, le Franc-Comtois Pierre Mathiot a rendu la semaine dernière son rapport de transformation du baccalauréat et de l’organisation des trois années du lycée.

 ©
©

Qui est Pierre Mathiot ?

Pierre Mathiot est né le 10 octobre 1966 à Montbéliard. Il obtient son Bac A1 au lycée Peugeot de Valentigney en 1985 avant d'intégrer hypokhâgne à Besançon. Accepté sur le fil à Sciences-Po Paris (diplômé en 1989), il devient professeur d'université en sciences politiques à Lille II. C'est à cette époque qu'il rencontre Jean-Michel Blanquer. En 2007, il devient directeur de Sciences-Po Lille.

En janvier 2016, Pierre Mathiot est nommé délégué ministériel au parcours d'excellence par la ministre de l'éducation de l'époque Najat Vallau Belkacem. Il rejoint ensuite "En marche!" et se voit confier le 30 octobre 2017 une mission de réforme du lycée et du baccalauréat qu'il remettra  le 24 janvier 2018.

Les principales propositions du rapport Mathiot

 Séries S, L et ES supprimées 

Les séries S (scientifique), L (littéraire) et ES (économie et social) pour le bac général disparaissent. Elles sont remplacées par deux disciplines "majeures" choisies dès la Première parmi une dizaine de combinaisons possibles (par exemple maths/sciences économiques ou lettres/langues) et deux disciplines "mineures". S'ajouteraient des enseignements facultatifs. 

Pour le choix des majeures et des mineures, le rapport Mathiot présente plusieurs scénarios mais privilégie la création d'une liste nationale de majeures que doivent proposer tous les établissements (libres à eux d'en présenter d'autres en plus). Pour le choix des mineures, le lycéen peut opter pour des disciplines du même champ que ses majeures, ou totalement extérieures (par exemple physique et maths en majeures, histoire-géographie et sciences économiques et social en mineures).

Ce choix se fera avec un accompagnement encadré, l'élève "ne pourra pas faire tout et n'importe quoi", selon le rapport. 

Le bac reste le bac

Il conserve son double statut de diplôme de fin des études secondaires et de premier grade de l'enseignement supérieur, organisé selon les mêmes modalités pour l'ensemble des élèves actuellement dans des filières générales ou technologiques. 

Cinq épreuves finales, dont un grand oral

En fin de classe de Première, l'épreuve de français (écrit et oral) est maintenue. En Terminale, l'examen de philo se tiendra à la mi-juin tout comme une épreuve de grand oral, qui fait partie des principales innovations du rapport. Deux épreuves écrites, qui évaluent deux disciplines d'approfondissement (dites majeures) choisies par l'élève, auront lieu au retour des vacances de printemps. Ce calendrier permettra de faire figurer sur Parcoursup, la nouvelle plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur, quelque 75% des résultats obtenus au bac (épreuves et évaluations).

Innovation majeure, le grand oral prend la forme d'une présentation d'une trentaine de minutes (dont 10 minutes de questions). Le projet démarre dès la Première et doit s'adosser à au moins une des deux majeures choisies par le lycéen. L'élève peut travailler seul ou en groupe, la présentation est en revanche individuelle. Cette épreuve s'apparente au TPE actuel (travail personnel encadré, passé en Première), "en version XXL". L'exercice, qui "comble un vide majeur", prépare les jeunes à ce qui les "attend dans l'enseignement supérieur" et "dans la vie après le lycée", selon le rapport.

Les coefficients

Ces cinq épreuves finales pèseront 60% de la note finale: 10% pour le français pour tous les candidats, 25% pour les deux épreuves du printemps, 15% pour le grand oral et 10% pour la philo.

Les résultats de Première et Terminale comptent pour les 40% restants. Ils proviennent soit d'épreuves ponctuelles, dont les sujets sont tirés de banques nationales, soit d'épreuves ponctuelles et des moyennes inscrites sur le bulletin scolaire, soit uniquement des moyennes du bulletin scolaire.

Quid des options?

Elles sont préservées et seront évaluées lors d'épreuves ponctuelles ou par des évaluations régulières. Mais, nouveauté, la note d'une option sera prise en compte même si elle est inférieure à 10 sur 20. Jusqu'à présent, seuls les points supérieurs à 10 étaient comptabilisés dans le total des points du bac --et expliquaient aussi l'inflation du nombre des mentions ainsi que les moyennes supérieures à 20.

Fin de l'oral de rattrapage

Il concerne les candidats dont la moyenne au bac se situe entre 8 et moins de 10. Le "repêchage" est maintenu mais ses modalités changent: les oraux seront remplacés par un examen par un jury du livret scolaire couvrant les classes de Première et Terminale. 

Une organisation différente au lycée

L'année scolaire est désormais découpée en semestres (septembre-janvier, février-juin) et non plus en trimestres, et ce dès la classe de Seconde. 

Des enseignements sont divisées en trois groupes (dits "unités"). La première unité regroupe les cours suivis par tous les élèves, avec des disciplines communes même si les volumes horaires varient en fonction des cursus. La deuxième comprend les enseignements choisis par les élèves, en majeure ou mineure. La troisième correspond à la préparation à l'après-lycée (orientation, méthodes de travail etc.) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.97
légère pluie
le 17/06 à 21h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %