Réforme du collège : "un projet discriminatoire" selon le sénateur Longeot

Publié le 31/05/2016 - 10:50
Mis à jour le 31/05/2016 - 10:50

Le Se?nateur du Doubs Jean-François Longeot tient a? faire connai?tre son opposition totale a? la re?forme des colle?ges qui devrait entrer en vigueur a? la rentre?e 2016, dans un communiqué de ce lundi 30 mai 2016. Il conside?re ce projet « discriminatoire a? la fois sur le plan territorial et social, qui entrai?nera inexorablement un nivellement par le bas. »
 ©
©

Les raisons de son refus ? 

  • "La remise en cause de l’enseignement du latin et du grec en colle?ge. En the?orie, cet enseignement n’est pas supprime? mais il va surtout persister dans les zones urbaines. De plus, les heures qui lui seront consacre?es seront prises sur les plages de?volues aux autres disciplines."

  • "La suppression des classes bi-langues a? la rentre?e prochaine. Cette suppression s’observe surtout dans les colle?ges de zones rurales. Quant aux sections europe?ennes, elles seront seulement maintenues dans les grandes villes. Cette discrimination territoriale est aggrave?e par une discrimination sociale puisque pourront exister des «sections europe?ennes payantes». De nombreux parents, professeurs, e?le?ves du De?partement s’inquie?tent de cette rupture d’e?galite? entre tous les colle?giens de France."

  • "L’introduction des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) dans l’architecture du « colle?ge 2016 » suscite e?galement de vives inquie?tudes au sein du corps professoral. Ces modules, cense?s croiser les disciplines autour d’une the?matique commune tout en privile?giant la pe?dagogie par projet risquent de menacer les autres disciplines scolaires, en grignotant les heures qui y sont de?die?es. De plus, de nombreux enseignants disent ne pas pouvoir, sauf moyens supple?mentaires de formation, mai?triser ce nouveau mode pe?dagogique."

  • "En ce qui concerne l’aide aux e?le?ves en difficulte?, le soutien personnalise? devient collectif et l’on peut craindre qu’il aboutisse a? la diminution, voire la disparition, des infirmiers scolaires et des enseignants spe?cialise?s. Le regroupement des SEGPA doit e?galement nous inquie?ter car il se fera au de?triment des zones en difficulte?, qu’elles soient pe?riurbaines ou rurales."

  • "Jules Ferry avait apporte? l’instruction obligatoire dans tous les territoires de France, y compris les plus recule?s, pour y de?livrer un enseignement scolaire et civique e?quitable. Cet he?ritage exceptionnel est abandonne? au profit, sous pre?texte de modernite?, d’une e?cole « ame?ricanise?e » avec un enseignement public pour les pauvres et un enseignement prive? (diffe?rent de notre enseignement prive? confessionnel) pour les plus favorise?s !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

UTBM : 50 heures pour créer un court-métrage lors du festival Film d’un jour

Organisé par les étudiants de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, la 19e édition du festival Film d’un jour revient cette année dans l’Aire urbaine pour une 19e édition du 9 au 11 mai 2024. Durant ce festival, les étudiants sont réunis autour d’un même objectif commun, parvenir à créer un court métrage de A à Z en 50h maximum.  

Une équipe UTBM en finale nationale des Entrep’

L’équipe Modul’ de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) a décroché la victoire au concours des Entrep’ de Franche-Comté face à 17 autres équipes de la région. En promouvant une nouvelle définition de la productivité axée non pas sur l'augmentation des heures de travail, mais sur leur optimisation, apprend-on mercredi 24 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.64
légère pluie
le 21/05 à 18h00
Vent
3.79 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %