Réforme du lycée : Des choix » « plus larges » pour « plus d’approfondissement », selon Michel Mazaudier, inspecteur d’académie

Publié le 14/03/2019 - 14:08
Mis à jour le 14/03/2019 - 14:11

Alors que le comité technique académique (CTA) du 11 mars 2019 ne s’est pas tenu du fait du boycott de la CFDT et de la FSU, le rectorat de Besançon a tenu à tenir une conférence de presse ce mercredi afin d'évoquer la réforme du lycée et les transformations de la voie professionnelle.

PUBLICITÉ

Après les nombreuses manifestations menées aux quatre coins de la France contre la réforme du lycée, l’académie de Besançon a souhaité évoquer les causes de la réforme. Premier élément de réponse, les statistiques données par le ministère affirment que 90 % des élèves de séries générales et technologiques réussissaient au baccalauréat et que 40 % des bacheliers ne poursuivaient pas dans la même filière après une première année d’enseignement supérieur.

Ce point est un problème pour Michel Mazaudier, inspecteur d’académie et représentant de Nicolas Magnin, doyen des inspecteurs d’académie. Il faut « accroître la maîtrise des contenus enseignés au lycée », selon lui : « il faudra faire des choix de spécialités. Ces derniers sont plus larges et va permettre à des élèves d’avoir de l’approfondissement, qu’il n’y avait pas avant ».

En ce qui concerne l’Académie de Besançon, l’implantation des spécialités a été « menée grâce à un large dialogue avec les établissements et la prise en compte de l’éloignement pour urbain pour certains », précise l’inspecteur. « Les professeurs ont eu aussi, participé à des journées de formation sur la réforme du lycée ».

La voie professionnelle

Concernant les lycées professionnels, le problème de l’attractivité de certaines formations « plus insérantes » que d’autres (à première vue plus attractives) a été relevée par le ministère de l’Éducation nationale.

Selon Sébastien Marmot, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue, la transformation de la voie professionnelle est nécessaire et « permettra de mieux préparer les élèves afin qu’ils soient en phase avec ce qu’ils veulent faire ».

En septembre prochain, seront donc mis en œuvre : des séances de conduites en co-intervention par deux professeurs (d’enseignement général et professionnel), une réalisation afin de promouvoir le lycée professionnel, des parcours de formations au CAP de un, deux et trois ans, des temps de consolidation des acquis, et l’expérimentation 2+1 (seconde et première professionnelles sous statut scolaire puis terminale professionnelle sous statut d’apprenti).

Ces initiatives s’inscrivent dans la « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Grâce à elle, les jeunes (jusqu’à 30 ans) et l’entreprise qui signeront un contrat d’apprentissage auront un financement et une inscription dans un CFA.

Dans le cadre de cette réforme, le ministère s’attèle également à « mieux accompagner les élèves dans leur orientation » et dans « la réussite après le baccalauréat ».

Info +

Carte des enseignements de spécialité de l’académie : http://www.ac-besancon.fr/spip.php?article7921

Application d’accompagnement des jeunes dans leur parcours de lycéen de la voie générale : http://www.horizons2021.fr/

Présentation de la transformation de la voie professionnelle sur Eduscol :  http://eduscol.education.fr/cid133260/transformer-le-lycee-professionnel.html

Présentation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel sur le site du Ministère du travail : https://travail-emploi.gouv.fr/grands-dossiers/loi-pour-la-liberte-de-choisir-son-avenir-professionnel/

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Réforme du lycée-école de la confiance : le collectif inter-lycée toujours mobilisé

Suite à la journée de grève intersyndicale de la fonction publique du 19 mars 2019, afin de protester contre la loi de l'école de la confiance et la réforme des lycées, les enseignants des lycées V. Hugo, Ledoux, Pasteur, Pergaud se sont retrouvés dans leurs établissements respectifs pour une "soirée des lycées". Une réunion publique est prévu le le 28 mars 2019 au Scénacle à Besançon.

900 étudiants engagés dans des actions pour la santé en Franche-Comté

Piloté par l’ARS Bourgogne Franche-Comté, l’Université de Franche-Comté et le Rectorat de Besançon, le service sanitaire des étudiants en santé vise à former les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire. Cette année 2019, ce sont près de 900 étudiants en santé qui interviennent auprès de la population franc-comtoise pour promouvoir les comportements favorables à la santé.

Le Master 2 Droit du numérique de l’Université de Franche-Comté labellisé SecNumedu…

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) vient d’attribuer son label SecNumedu au Master 2 Droit du numérique, parcours cyberveille, cyberdéfense, cybersécurité de l’Université de Franche-Comté. C’est la première formation juridique en France à obtenir ce label habituellement réservé aux formations du numérique et de l’informatique.

« Il y avait bien une intention d’empêcher les élèves à manifester » (père d’une élève du collège Victor-Hugo )

Témoignage • Vendredi 15 mars 2019, la journée de mobilisation internationale des jeunes, collégiens, lycéens, étudiants pour le climat a mobilisé près de 1200 personnes à Besançon. Le principal du collège Victor Hugo à Besançon aurait menacé de punir les élèves s'ils n'étaient pas en cours "pour motif politique". Une information que ce dernier dément formellement, "c'est absolument faux !" nous précisait-il en fin de journée. Ce n'est pourtant pas l'avis d'un parent d'élèves qui a souhaité témoigner…

Journée portes ouvertes des CFA de Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Portes ouvertes samedi 16 mars • 48 centres de formations des apprentis de Bourgogne Franche-Comté ouvrent leurs portes sur un total de 115 sites pour la 8e édition des portes ouvertes des CFA. Pour les jeunes de 16 à 30 ans ( et plus 26 ans...), l'apprentissage peut-être plus que jamais une solution idéale pour entrer dans la vie active : aujourd'hui dans la région, 400 offres de contrat en apprentissage sont disponibles

2 heures de colle pour manifester pour le climat : il n’en a jamais été question selon le principal du collège Victor Hugo

Mise à jour • Ce vendredi 15 mars 2019 est une la journée de mobilisation internationale des jeunes, collégiens, lycéens, étudiants… pour le climat. Si nombreux sont celles et ceux à soutenir cette mobilisation, le principal du collège Victor Hugo à Besançon aurait menacé de punir les élèves s'ils ne sont pas en cours "pour motif politique". Une information que ce dernier dément formellement, "c'est absolument faux !" nous précise-t-il.

Mobilisation pour le climat ce vendredi à Besançon : les étudiant(e)s dispensés de cours par le président de l’université de Franche-Comté

L'Association Solidaire de défense des Étudiants (ASDE du syndicat SUD Soldaires Etudiant.es ) appelle à la mobilisation ce 15 mars 2019 à 10h00 Place de la Révolution à Besançon. Un arrêté a été pris par Jacques Bahi, président de l'université, afin de "dispenser d'obligation d'assiduité" les étudiants dans le cadre de la manifestation. Des marches pour le climat sont attendues dans toute la France ce vendredi et samedi.

Université de Bourgogne Franche-Comté : l’I-Site, pour une université fédérale unique en France

VIDEO • Après quatre mois de travail intensif, les sept établissements* de la communauté d'universités et d'établissements (COMUE) Université de Bourgogne Franche-Comté ont envoyé un plan d'action dans le cadre de l'I-Site à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche le 13 mars 2019. Objectif : devenir une université fédérale, un modèle unique en France, coordonnant les établissements membres.

Réforme du lycée : Des choix » « plus larges » pour « plus d’approfondissement », selon Michel Mazaudier, inspecteur d’académie

Alors que le comité technique académique (CTA) du 11 mars 2019 ne s’est pas tenu du fait du boycott de la CFDT et de la FSU, le rectorat de Besançon a tenu à tenir une conférence de presse ce mercredi afin d'évoquer la réforme du lycée et les transformations de la voie professionnelle.

Mobilisation des enseignants du premier degré ce mercredi à Besançon

Le syndicat SNUipp-FSU a appellé les enseignants du premier degré du département du Doubs à se rassembler devant la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) à Besançon à partir de 11h00 ce mercredi 13 mars 2019 afin de protester contre la loi Blanquer. Cette dernière est vivement critiquée depuis plusieurs mois par les enseignants du premier et du second degré.

L’Institution Notre-Dame Saint-Jean à Besançon ouvre ses portes samedi 16 mars !

Publi-info • L’Institution Notre-Dame Saint-Jean à Besançon vous ouvre ses portes le samedi 16 mars 2019 ! Inscrite dans l’innovation pédagogique et numérique, l’Institution Notre-Dame Saint-Jean veille au développement et au bien-être de ses élèves. C’est l’occasion pour vous de venir découvrir ses cinq établissements où les élèves sont accueillis dès l’âge de 2 ans et sont accompagnés jusqu’à Bac+3.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.33
ciel dégagé
le 23/03 à 18h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1026.37 hPa
Humidité
72 %

Sondage