Réforme du lycée : Des choix" "plus larges" pour "plus d'approfondissement", selon Michel Mazaudier, inspecteur d'académie

Publié le 14/03/2019 - 14:08
Mis à jour le 14/03/2019 - 14:11

Alors que le comité technique académique (CTA) du 11 mars 2019 ne s’est pas tenu du fait du boycott de la CFDT et de la FSU, le rectorat de Besançon a tenu à tenir une conférence de presse ce mercredi afin d'évoquer la réforme du lycée et les transformations de la voie professionnelle.

PUBLICITÉ

Après les nombreuses manifestations menées aux quatre coins de la France contre la réforme du lycée, l’académie de Besançon a souhaité évoquer les causes de la réforme. Premier élément de réponse, les statistiques données par le ministère affirment que 90 % des élèves de séries générales et technologiques réussissaient au baccalauréat et que 40 % des bacheliers ne poursuivaient pas dans la même filière après une première année d’enseignement supérieur.

Ce point est un problème pour Michel Mazaudier, inspecteur d’académie et représentant de Nicolas Magnin, doyen des inspecteurs d’académie. Il faut « accroître la maîtrise des contenus enseignés au lycée », selon lui : « il faudra faire des choix de spécialités. Ces derniers sont plus larges et va permettre à des élèves d’avoir de l’approfondissement, qu’il n’y avait pas avant ».

En ce qui concerne l’Académie de Besançon, l’implantation des spécialités a été « menée grâce à un large dialogue avec les établissements et la prise en compte de l’éloignement pour urbain pour certains », précise l’inspecteur. « Les professeurs ont eu aussi, participé à des journées de formation sur la réforme du lycée ».

La voie professionnelle

Concernant les lycées professionnels, le problème de l’attractivité de certaines formations « plus insérantes » que d’autres (à première vue plus attractives) a été relevée par le ministère de l’Éducation nationale.

Selon Sébastien Marmot, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue, la transformation de la voie professionnelle est nécessaire et « permettra de mieux préparer les élèves afin qu’ils soient en phase avec ce qu’ils veulent faire ».

En septembre prochain, seront donc mis en œuvre : des séances de conduites en co-intervention par deux professeurs (d’enseignement général et professionnel), une réalisation afin de promouvoir le lycée professionnel, des parcours de formations au CAP de un, deux et trois ans, des temps de consolidation des acquis, et l’expérimentation 2+1 (seconde et première professionnelles sous statut scolaire puis terminale professionnelle sous statut d’apprenti).

Ces initiatives s’inscrivent dans la « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Grâce à elle, les jeunes (jusqu’à 30 ans) et l’entreprise qui signeront un contrat d’apprentissage auront un financement et une inscription dans un CFA.

Dans le cadre de cette réforme, le ministère s’attèle également à « mieux accompagner les élèves dans leur orientation » et dans « la réussite après le baccalauréat ».

Info +

Carte des enseignements de spécialité de l’académie : http://www.ac-besancon.fr/spip.php?article7921

Application d’accompagnement des jeunes dans leur parcours de lycéen de la voie générale : http://www.horizons2021.fr/

Présentation de la transformation de la voie professionnelle sur Eduscol :  http://eduscol.education.fr/cid133260/transformer-le-lycee-professionnel.html

Présentation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel sur le site du Ministère du travail : https://travail-emploi.gouv.fr/grands-dossiers/loi-pour-la-liberte-de-choisir-son-avenir-professionnel/

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.83
couvert
le 20/10 à 3h00
Vent
3.44 m/s
Pression
1006.1 hPa
Humidité
96 %

Sondage