Deux tiers des fonctionnaires habitent à moins de 30 minutes de leur travail

Publié le 07/11/2015 - 13:45
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

L’Insee de Franche-Comté, en collaboration avec la préfecture de la région Bourgogne, a publié une étude sur la durée du trajet des agents des administrations de l’État dans la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté. 

Dans le cadre de la réforme territoriale, la refonte de la carte des régions conduit à modifier l’organisation des services de l’État, calée jusqu’alors sur un modèle à 22 régions. Dans ce contexte de projet de réorganisation des directions régionales, la connaissance des déplacements pendulaires des agents concernés est importante pour la gestion des ressources humaines. L’étude de l'Insee a été réalisée à partir de données concernant 1 130 agents des directions régionales du Sgar, de la Dreal, de la Draaf, de la Direccte, de la Drac et de la DRJSCS dont 610 travaillent à Dijon et 520 à Besançon.

45 % des agents résident dans les communes de Dijon ou Besançon

Deux tiers de ces agents, soit 730 personnes, sont domiciliés dans le Grand Dijon ou dans le Grand Besançon à proximité de leur lieu de travail. Le temps de trajet de ces agents pour aller travailler ne dépasse pas la demi-heure. Le tiers restant habite plus loin, entre Dijon et Besançon, autour du Grand Dijon ou du Grand Besançon. Ces derniers ont un temps de trajet domicile-travail supérieur à une demi-heure, voire à une heure.

Voiture ou train ?

L’espace dans lequel se situent les six EPCI autour de Genlis, Auxonne, Dole, Saint-Vit, Rioz et Geneuille est desservi par des voies de communication routières et ferroviaires (TER ou TGV) permettant de relier facilement Dijon et Besançon : 120 fonctionnaires y résident. Sur ce territoire, ceux qui habitent des communes situées dans une bande médiane entre Dijon et Besançon, mettent pratiquement autant de temps par la route pour rejoindre ces deux villes : pour une trentaine, l’écart entre les durées des deux trajets n’excède pas dix minutes. Mais en s’éloignant de cette bande, l’écart de temps augmente, il peut ainsi atteindre la demi-heure pour une quarantaine d’agents.

Insee Franche-Comté - Flash n° 22 "Bourgogne Franche-Comté : les deux tiers des agents des administrations régionales de l’État à moins de 30 minutes de leur travail" est consultable en ligne : www.insee.fr/fc 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.88
nuageux
le 20/04 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %