Rencontres : le Doubs, parmi les départements qui utilisent le plus Tinder, à l'inverse du Territoire de Belfort et de la Nièvre...

Publié le 25/02/2022 - 11:46
Mis à jour le 25/02/2022 - 11:06

L’application de rencontres amoureuses a publié sa première étude en ce mois de février 2022 pour étudier sont utilisation dans tous les départements français. Si les grandes métropoles boudent l’application, le Doubs fait partie des départements les plus actifs sur Tinder. A l’inverse, le Territoire de Belfort est le département qui utilise le moins l’application… Détails.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Alors que les Françaises et les Français se sont davantage tournés sur les sites et apps de rencontre depuis le début de la pandémie, Tinder observe que tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Une étude publiée en février 2022 par FFDating (la Fédération Française de Dating) à partir de l'audience de Tinder en France, et réalisée de façon indépendante, montre qu'il y a des différences entre les Français selon leur secteur. "C'est la première fois que ce type de chiffres est dévoilé", souligne la FFDating.

96 départements métropolitains scrutés à la loupe

Sur le marché de la rencontre, Tinder est devenue incontournable et réalise chaque année 1,65 milliard de dollars de chiffre d'affaires dans le monde, soit une progression de 22% en 2021 par rapport à 2010. L'application génère chaque jour 1,6 milliard de Swipe et s'impose comme le leader chez les 25-40 ans.

L’application propose régulièrement des fonctionnalités supplémentaires, comme Explore (moteur de recherche par intérêts), clip vidéo pour la présentation des membres, Fast Chat pour faire des rencontres flashs en mode Speed Dating, etc.

Pourtant, même si elle est très populaire, elle n'est réellement utilisée que par 2,6% de la population française (1,74 million de visiteurs actifs). Il y a aussi beaucoup plus d'hommes (64%) que de femmes (36%).

Celles et ceux qui se sont inscrits sont en revanche très assidus puisqu'ils se connectent en moyenne 6,8 fois par mois.

Les grandes métropoles boudent Tinder

C'est "LA" grande surprise révélée par cette étude : les plus grandes villes (Paris, Lyon, Marseille) ont tendance à snober Tinder. Le taux d'utilisation rapporté à la population est loin d'être le plus élevé dans ces zones-là pour trois raisons majeures selon FFDating :

  • Les habitants des grandes métropoles ont plus d’alternatives pour réaliser des rencontres physiques dans la « vraie vie » ;
  • Ils sont plus nombreux à privilégier de nouvelles apps (comme Happn, Bumble, Hily, Fruitz.. ) ;
  • L'âge moyen des habitants impacte aussi la pénétration de Tinder, qui s’est désormais parfaitement implanté en zone rurale, grâce à sa possibilité de choisir la zone de recherche à plusieurs dizaines de kilomètres.

Le Doubs dans le TOP 10, le Territoire de Belfort et la Nièvre dans le Flop 10

Top 10 des départements qui utilisent le plus Tinder :

  1. Finistère avec 4,33% de la population
  2. Hautes-Pyrénées avec 3,98%
  3. Haute-Vienne avec 3,94%
  4. Ille-et-Vilaine avec 3,94%
  5. Haute-Garonne avec 3,81%
  6. Pyrénées-Atlantiques avec 3,77%
  7. Haute-Marne avec 3,64%
  8. Doubs avec 3,55%
  9. Indre-et-Loire avec 3,55%
  10. Alpes-Maritimes avec 3,38%

Flop 10 des départements qui utilisent le moins Tinder :

  1. Territoire de Belfort avec 1,17% de la population
  2. Eure-et-Loir avec 1,34%
  3. Aisne avec 1,43%
  4. Nièvre avec 1,47%
  5. Vosges avec 1,60%
  6. Allier avec 1,60%
  7. Val-d’Oise avec 1,64%
  8. Lozère avec 1,69%
  9. Orne avec 1,69%
  10. Oise avec 1,69%

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.3
légère pluie
le 20/04 à 0h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %