Retraites des conjoints d'agriculteurs : une hausse de 100 euros par mois

Publié le 19/06/2021 - 09:22
Mis à jour le 19/06/2021 - 09:22

L’Assemblée nationale a voté cette semaine à l’unanimité une hausse moyenne de 100 euros par mois des petites retraites des conjoints collaborateurs d’agriculteurs, surtout des femmes, après un compromis entre le communiste André Chassaigne et le gouvernement.
 

 © stux PXB CC0
© stux PXB CC0

Adoptée en première lecture, cette proposition de loi va être transmise au Sénat.

Les "conjoints collaborateurs" d'exploitants agricoles perçoivent aujourd'hui une retraite de 604 euros par mois en moyenne, quand ils ont validé 150 trimestres, et 307 euros dans les autres cas.

La proposition de loi prévoit, par une série de mesures techniques, une hausse moyenne d'environ 100 euros pour les retraités actuels et futurs, même si les montants varieront en fonction des situations.

"Trop longtemps, les femmes agricultrices ont été des invisibles de la protection sociale", a souligné André Chassaigne, chef de file du groupe communiste à l'Assemblée.

Pour assurer l'adoption de sa proposition de loi, le député du Puy-de-Dôme a accepté, "en bonne intelligence", un compromis avec le gouvernement. "Plus de 210.000 retraités", dont 67% de femmes, conjoints et aides familiaux, pourraient être concernés par cette "série de mesures", selon la ministre du Travail Elisabeth Borne.

En juin 2020, André Chassaigne avait déjà obtenu un vote unanime pour relever les retraites des anciens chefs d'exploitation agricole à un niveau plancher de 85% du Smic net (au lieu de 75%).

Le gouvernement a promis l'entrée en vigueur de cette mesure dès le premier novembre.

Ce plancher à 85% du SMIC représente "1.035 euros par mois en moyenne", une augmentation de "105 euros par mois pour ces petites retraites", a rappelé le secrétaire d'Etat chargé des retraites Laurent Pietraszewski.

Présentée lors de la "niche" (journée réservée aux textes d'un groupe parlementaire) communiste, la proposition de loi sur les conjoints a suscité l'adhésion de tous les camps, de la LFI Bénédicte Taurine au LR Marc Le Fur, même si ce dernier, comme nombre de ses collègues d'opposition, n'y a vu qu'un petit pas.

Les députés ont aussi voté un amendement du gouvernement pour limiter à cinq ans le recours à ce statut de conjoints collaborateurs, "un statut précaire devenu une trappe à petites retraites", a souligné Elisabeth Borne.

Le MoDem Nicolas Turquois, lui-même exploitant agricole, s'est toutefois inquiété du "risque d'avoir des personnes sans statut dans cinq ans".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Extinction de l’éclairage public : Besançon Maintenant craint une recrudescence de faits divers…

À partir du 30 novembre, plusieurs quartiers de Besançon vont voit leur éclairage s’éteindre à certains horaires pour permettre à la Ville de Besançon de faire des économies d’énergie. Pour le groupe de la droite et du centre au conseil municipal Besançon maintenant, cette mesure pourrait « renforcer le sentiment d’insécurité » chez les habitants et créer un regain de faits divers nocturnes.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

AP-OTAN à Madrid : Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, élu président de la DSCFC

À l’occasion de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l’OTAN à Madrid, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées a été élu président de la sous-commission sur l’avenir de la sécurité et des capacités de défense (DSCFC).

La Région Bourgogne Franche-Comté signe la Charte de la diversité

À l’occasion de la clôture du Forum "Emploi Diversité RH & RSE" qui s’est tenue à Besançon jeudi 17 novembre 2022, Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’égalité réelle et la laïcité a signé la Charte de la Diversité, en présence de Elise Moison, secrétaire générale de la Charte de la Diversité et d’une vingtaine d’entreprises nouvellement signataires de la charte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.91
couvert
le 30/11 à 6h00
Vent
1.73 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %