Saison "exceptionnellement sèche" : le canal de Bourgogne ferme plus tôt que d'habitude

Publié le 15/10/2019 - 08:40
Mis à jour le 15/10/2019 - 08:48

Le canal de Bourgogne ferme à la navigation mardi, deux semaines plus tôt que d'habitude, en raison d'une saison "exceptionnellement sèche" qui avait déjà conduit à la fermeture de plusieurs canaux dans la région, a-t-on appris lundi 14 octobre 2019 de Voies navigables de France (VNF).

PUBLICITÉ

"Le canal de Bourgogne sera entièrement fermé à la navigation" mardi soir à partir de 19H00, a indiqué à l'AFP VNF Centre-Bourgogne. Une seule portion était encore ouverte à la circulation, les autres ayant déjà "fermé au fur et à mesure de la saison". "C'est la première fois que la région est confrontée à un événement de cet ampleur, qui ne touche pas que les canaux mais également l'ensemble des usagers de l'eau (agriculteurs notamment)", a relevé l'organisme public, qui gère près de 80% des 8.500 kilomètres de voies navigables françaises.

"Nous souffrons cette année d'un déficit de précipitations qui s'accumule depuis la fin de l'automne 2018"

Les usagers avaient été alertés dès l'hiver et des mesures avaient été prises pour économiser l'eau, mais la situation avait déjà conduit à la fermeture du canal du Centre et du canal de Briare en août, et d'une partie du canal Latéral à la Loire fin septembre. Elle s'explique par des réservoirs pas assez pleins suite aux faibles pluies de l'hiver, un faible débit des rivières ou encore des épisodes de canicule qui augmentent l'évaporation. "Nous souffrons cette année d'un déficit de précipitations qui s'accumule depuis la fin de l'automne 2018. Ce déficit n'a pas permis de remplir les réservoirs et de recharger les nappes phréatiques", selon VNF, pour qui le manque d'eau "va devenir un sujet récurrent dans un contexte de changement climatique".

Si la région Bourgogne-Franche-Comté est l'une des plus touchées cette année, selon le gestionnaire, d'autres canaux ou rivières navigables, notamment dans le Grand-Est, sont soumis à des restrictions de mouillage ou des regroupement pour préserver la ressource en eau, voire à des fermetures. VNF, dont le rôle est aussi d'assurer la gestion de la ressource en eau, doit maintenir un niveau minimal dans les canaux, notamment pour préserver les milieux aquatiques, ainsi que dans les ports où stationnent des usagers.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

2.000 arbres bientôt abattus : des accès de la forêt de Chailluz temporairement interdits

Dépérissement des forêts communales • Selon des études de terrain de l’Office National des Forêts (ONF) 2 000 hêtres, sapins et épicéas en forêt de Chailluz vont devoir faire l’objet d’un abattage sécuritaire dès cet automne et pour l’hiver à venir. Face à l'urgence de la situation, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du public aux secteurs les plus touchés de la forêt de Chailluz et des collines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.35
peu nuageux
le 12/11 à 9h00
Vent
4.12 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %

Sondage