Salaires et précarité énergétique : la CGT Energie Franche-Comté SUD monte au créneau

Publié le 25/01/2022 - 10:29
Mis à jour le 25/01/2022 - 10:29

Ce mardi 25, mercredi 26 et jeudi 27 janvier 2022, le syndicat CGT Energie Franche-Comté SUD se mobilise une nouvelle fois pour demander une hausse des salaires et alerter sur la précarité énergétique. Suite à un piquet de grève, trois sites Enedis sont bloqués dans la région.

Le syndicat a voulu mener une action coup de poing sur trois jours afin de protester sur la situation énergétique du pays. Trois sites sont à l’arrêt en Franche-Comté : le site Enedis des Tilleroyes à Besançon, le site de Lons-le-Saunier et celui de Dole.

Ce mardi, la mobilisation porte sur les salaires : "Un agent qui débute chez nous perçoit 1.289 € net. Il a seulement 20 € de plus que le SMIC. Les salariés sont inquiets pour leur avenir", explique Pascal Jeanmougin, secrétaire Général du Syndicat CGT Energie Franche-Comté SUD.

Demain, les revendications seront intersyndicales et plus généralement axées sur la précarité énergétique. "Nous avons demandé deux rendez-vous en préfecture. Nous voulons parler de l’avenir d’EDF suite à l’ouverture des marchés. Les factures des particuliers ont explosé. Elles sont maquillées par le gouvernement qui fait encaisser à EDF le fait de brader son énergie à ses concurrents", précise Pascal Jeanmougin.

Enfin, la CGT Energie Franche-Comté SUD rejoindra l’appel interprofessionnel. "Le bilan est catastrophique pour les particuliers, pour les collectivités locales, les entreprises. Cela a également supprimé des emplois et les salaires sont faibles", conclut-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Ukraide à Besançon : un camion d’aides humanitaires envoyé tous les 15 jours en Ukraine

SOLIDARITÉ • Depuis le 24 février 2022, jour de l’invasion de la Russie en Ukraine, les Drs Patrice Gayet et Pierre-Charles Henry, médecins à la clinique Saint-Vincent, ont créé l’association Ukraide pour venir en aide aux hospitalisés ukrainiens. Depuis près d’un an, un camion de 40 tonnes est envoyé tous les 15 jours… Interview avec Patrice Gayet, chirugien engagé.

Manifestations contre la réforme des retraites : 11.000 personnes (syndicats), 8000 (police) à Besançon

Ce jeudi 19 janvier est annoncé par les organisations syndicales comme une journée de grève nationale interprofessionnelle contre la réforme des retraites proposée par le gouvernement. De nombreuses manifestations se déroulent partout en France y compris à Besançon où 11.000 manifestants selon les syndicats et 8.000 selon la police battent le pavé au centre-ville selon la CGT.

Grève : la liste des écoles fermées ce jeudi 19 janvier

Communiquée par le syndicat SNUipp-FSU, cette liste n'est pas exhaustive puisqu'elle ne mentionne que les écoles dont les personnels ont fait la démarche d'avertir le syndicat. Les retours de dizaines autre écoles permettent néanmoins de prévoir "un taux de grévistes compris entre 60 et 70% dans les écoles du département" d'après le SNUipp-FSU. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.06
nuageux
le 28/01 à 18h00
Vent
3.91 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
70 %