Sécheresse : malgré la pluie, le Doubs reste au niveau "crise"

Publié le 19/08/2022 - 16:38
Mis à jour le 19/08/2022 - 16:38

La préfecture du Doubs rappelle que les récents épisodes pluvieux ne suffisent pas à modifier la situation des nappes phréatiques, peu sensibles aux pluies ponctuelles. Le Doubs reste en alerte "crise"

 © D Poirier
© D Poirier

"Les nappes phréatiques ne sont pas sensibles à des précipitations ponctuelles, surtout dans le contexte actuel de sécheresse des sols particulièrement forte" indique la préfecture du Doubs.

Les dernières pluies ont donc permis d'améliorer l'humidité des sols, de remplir certaines réserves d'eau et donc de faire baisser la sollicitation des usagers, mais elles n'ont pas eu un impact sensible ou durable sur les cours d'eau et les nappes phréatiques du département.

Le classement en Crise est maintenu pour le Doubs. Les restrictions restent identiques.

Niveau "crise" : les restrictions

Le classement "en crise" à partir du mercredi 10 août 2022 dans tout le département du Doubs impose de limiter les usages de l’eau à  l’eau potable, la sécurité et la salubrité.

Il entraîne la mise en application de mesures de restriction de l’usage de l’eau plus contraignantes, prévues par les arrêtés cadre « sécheresse » départemental du Doubs signés le 28 avril 2022.

Ces mesures de restriction visent toutes les catégories d’usagers : entreprises, agriculteurs, collectivités, particuliers, et sont détaillées sur lesite internet de la préfecture du Doubs.

  • interdiction de lavage des véhicules, y compris en station de lavage professionnelle, sauf impératif sanitaire ;
  • interdiction d’arroser les massifs fleuris, plantations en contenant, pelouses ;
  • interdiction d’arroser les stades enherbés ;
  • interdiction d’arroser les espaces verts ;
  • interdiction de remplir ou vidanger les piscines privées ...

Des opérations de contrôles sont réalisées par les services de police, gendarmerie, OFB, DDT, UD DREAL afin de s’assurer de la bonne application des restrictions sur l’ensemble du département et pourront amener à des contraventions.

Des arrêtés municipaux possibles

Par ailleurs, les maires peuvent prendre par arrêté municipal des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale, en fonction de l’état des ressources en eau du territoire communal, sur le fondement de la salubrité et de la sécurité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.46
nuageux
le 24/04 à 6h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %