Sécurité du centre-ville de Besançon : réunion de "crise" à la Préfecture

Publié le 11/10/2013 - 18:40
Mis à jour le 12/10/2013 - 11:06

Après les récentes agressions survenues la nuit au centre-ville de Besançon, Stéphane Fratacci, préfet de la région Franche-Comté, Préfet du Doubs, a réuni jeudi 10 octobre au soir, aux côtés de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, les services de police nationale et municipale, des représentants des fédérations professionnelles de l'industrie hôtelière et du tourisme et de la CCI du Doubs, ainsi que plusieurs gérants de débits de boissons et lieux festifs, sur le thème de la sécurité publique au centre ville de Besançon. Plusieurs mesures, d’information, de prévention et de répression, vont être mises en œuvres dans les prochaines semaines.

1-dsc_5713.jpg
La place Pasteur, la nuit (archives) ©miss dom

information et répression

PUBLICITÉ

Selon la Préfecture, cette réunion « a été l’occasion de tenir un temps d’échanges et d’écoute avec les professionnels présents qui ont pu exprimer leurs préoccupations et a permis de parvenir à un diagnostic partagé« . 

S’agissant des agressions récemment commises en centre-ville, le Préfet a rappelé que les services de police ont procédé, dès lors qu’ils avaient été sollicités en temps réel, à des interpellations rapides et ont présenté les auteurs des faits à l’autorité judiciaire.

En accord avec le maire, le préfet « a entendu les messages portés par les professionnels et a présenté les réponses qui seront mises en œuvre, qu’il s’agisse d’information et de prévention ou de mesures répressives en cas de nécessité« .

 A ce titre, ont notamment été retenues les mesures suivantes qui seront privilégiées dans les prochaines semaines :

  • des actions de prévention et d’information seront assurées, par un travail conjoint entre les services de l’Etat, la ville de Besançon et les débitants de boissons et leurs représentants, vis-à-vis du public, notamment étudiant,
  • un travail d’élaboration d’une charte de la vie nocturne, associant les commerçants, la ville de Besançon et services de l’Etat concernés, sera mené sous l’autorité du Préfet,
  • les référents sûreté de la police nationale demeureront à la disposition des professionnels désireux d’établir un diagnostic sécurité de leurs commerces,
  • les travaux relatifs au déploiement de la vidéo-protection se poursuivront sur les sites identifiés dans toute la ville de Besançon, associés à des diagnostics de prévention situationnelle chaque fois que nécessaire,
  • l’affectation nocturne et diurne de moyens dédiés des polices nationale et municipale au centre ville, décidée dès les premiers incidents, sera maintenue,
  • les services de police s’assureront de la bonne application des arrêtés de police administrative relatifs à la consommation d’alcool sur la voie publique, à la vente nocturne d’alcool et au tapage. Ces textes seront adaptés si besoin. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.21
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage