Selfie à l'appui, Thomas Pesquet montre qu'il n'est pas dans un "hangar"

Publié le 25/02/2017 - 10:52
Mis à jour le 25/02/2017 - 10:57

L'astronaute français Thomas Pesquet a posté sur les réseaux sociaux un selfie de sa récente sortie dans l'espace à l'intention des "fans de la théorie du complot, persuadés" qu'il se trouve en fait "dans un hangar sur Terre".

 ©
©

Ce clin d'oeil fait suite à certains commentaires sur internet assurant notamment que la Station spatiale internationale (ISS) n'existe pas ou que la Terre est plate. Certains internautes affirment aussi que les astronautes de l'ISS sont filmés en studio devant un écran vert.

Sur la photo postée jeudi sur le compte Twitter de l'astronaute (@Thom_astro), on voit Thomas Pesquet en scaphandre, avec en second plan la Station et en toile de fond la courbure de la Terre. "À moins que cette photo soit truquée aussi 😉 #troll", ajoute l'astronaute avec humour et sans grandes illusions sur sa capacité à convaincre les sceptiques.

"À l'Agence spatiale européenne, nous sommes très habitués à la théorie du complot autour des vols habités, ou de l'atterrissage sur la Lune qui n'aurait jamais existé", indique à l'AFP Jules Grandsire, responsable de la communication des astronautes européens. "Le selfie de Thomas est un petit clin d'oeil à cette culture du doute".

L'astronaute européen séjourne dans l'ISS depuis le 20 novembre. Il a effectué sa première sortie dans l'espace le 13 janvier.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.26
ciel dégagé
le 25/02 à 15h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
35 %

Sondage