Signature du protocole "Synergie Campus" à Besançon : le campus de demain s'invente aujourd'hui

Publié le 21/11/2018 - 17:42
Mis à jour le 21/11/2018 - 17:45

Dans le cadre du contrat de développement métropolitain entre la Région Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Besançon, le protocole  Synergie Campus a été signé le mercredi 21 novembre  2018. Il souhaite porter pour Besançon un campus à haute qualité scientifique, environnementale et sociale avec l'atour "qualité de vie" pour facteur d'attractivité.

synergie campus©Jean-Charles Sexe (1)
Synergie Campus © JC Sexe

Entre 2018 et 2020 la région Bourgogne-Franche-Comté accompagnera ainsi 29 projets sur le territoire du Grand Besançon pour un montant de 40,2 millions d’euros. Ces 40,2 M€ d’engagement régional, sur les trois prochaines années, donnent lieu en parallèle à un engagement de 80 M€ des différents acteurs du territoire grand bisontin (CAGB, communes, structures associées…) et aboutissent à un investissement global de 156 M€ après prise en compte des participations notamment de l’Etat et de l’Université.

PUBLICITÉ

Les axes prioritaires de Synergie Campus

  • Développement de la filière biomédicale avec un nouveau bâtiment pour le développementde l’Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC) ;
  • Aménagement de l’Area Campus Sport : un espace sportif ouvert et fédérateur ;
  • Création d’un learning center ;
  • Aménagement du Jardin de la Découverte et des Savoirs, équipement structurant pour le rapport sciences-société ;
  • Installation du futur siège régional du CROUS

Miser sur les sciences de l’ingénieur

Synergie Campus souhaite « penser le campus de demain » avec l’ambition d’être une université ouverte à tous, « à l’heure de la démocratisation des études supérieures » mais « tout en développant ses secteurs de pointe et d’excellence pour être compétitive, à l’heure de la concurrence entre grandes régions« . Et à Besançon, une excellence est à cultiver selon les signataire de Synergie campus : les sciences pour l’ingénieur. « En ce sens, les sciences pour l’ingénieur incarnées par FEMTO-ST et l’ISIFC, représentent les vitrines de l’Université et de Besançon bien au- delà du territoire et de la communauté universitaire, dans les secteurs de l’ingénierie biomédicale et des microtechniques« .

Signature du protocole

Dans le contrat de développement métropolitain de 40 millions d’euros,  plus de 30 millions d’euros sont consacrés au domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche avec plusieurs projets ayant pour objectif de faire du campus de la Bouloie le campus du XXIe siècle adapté aux nouveaux besoins des étudiants et des acteurs du monde socio-économique.

21,8 M€ sont fléchés pour la mise en œuvre de partenariat de développement territorial « Synergie Campus » et près de 10 M€ sont destinés à la Cité Internationale des Savoirs et de l’Innovation (construction d’une bibliothèque d’agglomération qui constituera, avec la bibliothèque universitaire, la « Grande Bibliothèque » et aménagement des espaces publics du site Saint-Jacques). Ce nouveau campus intégré à la Cité, sera porteur de nouveaux usages et ouvert au grand public

Zoom sur l’ISIFC :  développement de la filière biomédicale avec un nouveau bâtiment

Le renforcement de l’Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISI FC) est envisagé dans le cadre du fort développement des activités liées à la santé. Reconnue internationalement, l’école d’ingénieurs ne peut accueillir aujourd’hui tous les candidats qui souhaitent intégrer les formations qu’elle dispense.

Le développement de la technopole Santé sur le territoire du Grand Besançon, l’implantation de nouvelles entreprises en proximité du CHU, au sein de cette technopole, confirme l’intérêt d’engager la réalisation d’un nouveau bâtiment de 2500 m2 pouvant accueillir 250 à 300 étudiants supplémentaires.

Le développement de l’ISIFC contribuera à affirmer encore plus à terme l’expertise de Besançon et de la Bourgogne-Franche-Comté dans le domaine du biomédical, l’empreinte d’une vraie synergie et de notre capacité collective à innover et relever les défis de la santé de demain.

Réalisation des études en 2018 et lancement des travaux début 2019

  • Coût prévisionnel : 5 M€ HT
  • Financement :
    • Région Bourgogne-Franche-Comté : 2,75 M€ (55 %)
    • Université de Franche-Comté : 1,5 M€ (30 %)
    • CAGB : 0,75 M€ (15 %)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.92
couvert
le 15/10 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1009.77 hPa
Humidité
83 %

Sondage