Six mois avec sursis pour avoir agressé et insulté le principal d'un collège

Publié le 21/02/2012 - 12:36
Mis à jour le 21/02/2012 - 13:56

Une mère de famille a été condamnée à six mois de prison avec sursis et 750 euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Besançon pour avoir agressé et insulté le principal du collège de sa fille qui avait été exclue de l'établissement. 

PUBLICITÉ

Le procureur à Besançon, Alain Saffar, avait requis lors de l'audience lundi huit mois de prison avec sursis à l'encontre de la prévenue qui comparaissait pour "outrages" et "violences contre une personne chargée d'une mission de service public dans un établissement scolaire".

 En mai 2010, cette femme de 38 ans avait fait irruption dans l'établissement scolaire situé à Besançon en insultant et en bousculant le principal du collège, qui venait d'exclure temporairement sa fille de 14 ans, avant un conseil de discipline.

L'élève de 3e avait été remarquée par sa professeure de mathématiques en train d'utiliser son téléphone portable pendant le cours. L'enseignante avait tenté de lui confisquer l'appareil mais l'adolescente avait refusé en se débattant. Ce n'était pas le premier incident.

Lors de l'audience, le procureur a fustigé les parents qui, "au lieu de faire la leçon à leurs enfants, s'en prennent aux enseignants. Si les parents se comportent de la sorte il n'est pas étonnant que les enfants suivent le même chemin".

 "J'élève seule ma fille, j'avais travaillé la nuit précédente et ma fille n'était pas la seule à avoir des problèmes avec cette prof qui se moquait d'elle et lui tirait les oreilles", a raconté à la barre la mère de famille, employée d'une société de transport. Elle a présenté ses excuses.

(Source :  AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.38
couvert
le 24/06 à 18h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1016.16 hPa
Humidité
76 %

Sondage