Ski nordique : les pistes "déjà prêtes" pour les compétitions internationales de Chaux-Neuve et des Rousses

Publié le 12/12/2022 - 17:45
Mis à jour le 12/12/2022 - 17:45

Les précipitations, le froid des derniers jours et la conservation de neige de l'hiver précédent ont permis aux organisateurs des compétitions internationales de ski nordique dans le massif du Jura de préparer les pistes plus d'un mois à l'avance, ont-ils annoncés lundi.

 © Webcam domaine Nordique
© Webcam domaine Nordique

La région s'apprête à accueillir une étape de la Coupe du monde de combiné nordique hommes du 20 au 22 janvier à Chaux-Neuve (Doubs) puis une étape de la Coupe du monde de ski de fond aux Rousses (Jura) du 27 au 29 janvier.

Dans ce massif de basse altitude, les organisateurs s'appuient sur les deux sites sur la technique du "snowfarming", de la neige stockée depuis l'hiver précédent à l'abri sous une couche de sciure.

"On garde environ 8.000 mètres cubes de neige sur 10.000 qui permettent de préparer une bonne partie de la piste", a expliqué lors d'un point presse Nicolas Michaud, directeur du stade Jason Lamy-Chappuis des Tuffes, dans la station des Rousses, qui fonctionne ainsi depuis 2009.

Des lacs artificiels pour alimenter les canons à neige

"La zone de conservation est située à l'intérieur du site, donc nous n'avons pas besoin de déplacer la neige", a-t-il souligné suite aux critiques reçues par la station du Grand-Bornand (Haute-Savoie), organisatrice d'une Coupe du monde de biathlon cette semaine, épinglée pour avoir acheminé par camion de la neige conservée à quelques kilomètres du site de compétition.

En complément, les organisateurs s'appuient sur vingt canons à neige aux Rousses et une dizaine à Chaux-Neuve. "Avec ces deux derniers jours de froid, la piste est déjà prête. On a fait de belles quantités de neige, nous permettant une période de production courte. On a déjà stoppé certains canons ce matin", a ajouté M. Michaud.

"Nous avons des lacs artificiels sur les deux sites. On ne prélève pas (l'eau pour les canons) dans les nappes, ni dans les ruisseaux, ce sont uniquement des eaux de drainage du site", a-t-il précisé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Passage de la flamme : la préfecture recommande d’anticiper ses déplacements

Du 26 juillet au 11 août, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Avant cela, le relais de la flamme fera étape dans le Doubs le 25 juin 2024. Afin de garantir un bon déroulement de l’événement tout en limitant les perturbations que celui-ci est susceptible d’engendrer, la préfecture du Doubs incite d’ores et déjà la population à prendre quelques précautions.

À Besançon, une haie d’honneur pour accompagner le dernier relais de la flamme olympique

Pour le grand final de la journée olympique dans le Doubs et l’arrivée de la flamme dans le Parc de la gare d’eau à Besançon le 25 juin 2024, le Département a annoncé la constitution d’une haie d’honneur composée de plusieurs personnalités locales.   

Qui sont les personnalités qui porteront la flamme olympique dans le Doubs ?

Un mois avant le début des Jeux olympiques, ce mardi 25 juin, la flamme olympique traversera sept communes du Doubs, avant de rejoindre le site de célébration au parc de la Gare d’Eau à Besançon. Parmi la centaine de porteurs, cinq personnalités participeront au relais de la flamme à Pontarlier, Chaux-Neuve, Baume-les-Dames et Besançon. Qui sont-ils ?

Flamme olympique dans le Doubs : le parcours

Allumée en Grèce, la flamme olympique parcourt le territoire national avant une arrivée finale prévue à Paris le 26 juillet 2024 pour lancer le début des Jeux olympiques. De passage par le Doubs ce mardi 25 juin, la flamme traversera sept sites choisis par le Département du Doubs pour "mettre en avant les atouts et les richesses du territoire", selon Christine Bouquin. 

Grandes Heures Nature revient les 14, 15 et 16 juin à Besançon : les inscriptions sont ouvertes !

PUBLI-INFO • En 2024, près de 10 épreuves et de nombreux défis sportifs seront proposés tout au long des 3 jours de l'évènment Grand Heures Nature. De la simple balade au raid le plus engagé, ces épreuves traverseront le territoire et ses reliefs, notre terrain de jeu du Grand Besançon !

Football : Nancy – FCSM, suivez en direct la rencontre dès 19h15

Les Sochaliens se déplacent au stade Marcel Picot ce vendredi 3 novembre pour le compte de la 12e journée de National. Dans une rencontre qu’Oswald Tanchot a lui-même qualifié d'"affiche" les Sochaliens vont devoir faire "abstraction du contexte" et se contenter de faire "un match de guerriers" pour espérer ramener les trois points. La rencontre est à suivre en direct dès 19h15 sur maCommune.info. 

L’ESBF prête à relever le défi à Nantes

Un "gros du championnat" c’est ce que s’apprête à affronter l’ESBF ce mercredi 1er novembre pour la 9e journée de championnat. Face à Nantes, les Bisontines ont besoin de faire un bon résultat pour espérer progresser au classement. Mais chez les troisièmes du classement, la tâche ne s’annonce pas facile.

Le Bozendo, un art martial (presque) made in France

Le bozendo est un art martial non compétitif qui se pratique avec un bâton long d’1m50 (un Bô). La discipline n’existe qu’en France et se rapproche de l’aïkido. Parmi les sept clubs français existants, le club de bozendo de Besançon a réuni une quarantaine de pratiquants venus de toute la France lors de son premier stage national du 29 octobre au 1er novembre 2023 à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
légère pluie
le 23/07 à 21h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
88 %