SNCF Connect : le ministre des Transports veut que les soucis soient réglés "au plus vite"

Publié le 14/02/2022 - 17:15
Mis à jour le 14/02/2022 - 11:19

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a demandé à la SNCF de « résoudre au plus vite » les dysfonctionnements de sa nouvelle application numérique SNCF Connect, a-t-il déclaré dimanche.

 ©
©

"Ce que j'ai dit à la SNCF, c'est que cette transition vers l'application Connect, qui, c'est vrai, offre beaucoup plus de fonctionnalités à moyen terme, était nécessaire. En revanche, il y a des dysfonctionnements qu'il faut résoudre au plus vite", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, interrogé sur la chaîne de télévision CNews.

À la SNCF, "ils s'y sont engagés, ils ont mobilisé plus de 30 % d'effectifs pour répondre au téléphone à un certain nombre de requêtes", a observé le ministre de tutelle de l'entreprise ferroviaire.

L'avant-veille, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, avait promis que des améliorations seraient apportées d'ici à la fin mars à cette application critiquée pour son manque d'ergonomie et ses dysfonctionnements.

Jean-Baptiste Djebbari s'est gardé d'accabler la SNCF, observant que "c'est une transition, toutes les transitions sont parfois un peu compliquées". "Mais à terme, à moyen terme et dans un délai que j'espère le plus court possible, c'est en tout cas ce que je leur ai demandé, il n'y a pas de doute que cette nouvelle application offrira beaucoup plus de fonctionnalités", a-t-il assuré.

SNCF Connect est essentiellement le fruit de la fusion de oui.sncf (le site marchand) et de L'Assistant SNCF (l'application d'information, surtout orientée sur les déplacements de proximité).

Perte de billets

Outre le moteur de recherche, les critiques portent surtout sur des pertes de dossiers voyageurs, des problèmes de lecture des QR codes des billets, des propositions d'itinéraires fantaisistes, l'impossibilité de faire plus de deux correspondances ou de choisir une étape, la disparition des comparatifs de prix, l'impossibilité d'utiliser le Wallet des iPhone pour stocker des billets, des difficultés à accéder à un billet pour l'annuler ou le fond très sombre choisi pour l'application.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les Républicains : Christian Jacob quitte la tête du parti, Annie Genevard le remplace

Le président des Républicains Christian Jacob, qui avait annoncé son intention de quitter ses fonctions début juillet, laisse la tête du parti vendredi. Comme le prévoient les statuts de LR, il sera remplacé à partir de lundi par la numéro deux du parti, à savoir, la député du Doubs Annie Genevard. 

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.29
peu nuageux
le 01/07 à 12h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
23 %

Sondage