SNCF sensibilise les automobilistes à la sécurité routière à un passage à niveau de Valdoie

Publié le 28/11/2019 - 16:03
Mis à jour le 28/11/2019 - 16:55

Afin de faire évoluer les comportements et prévenir les accidents, une opération de sensibilisation aux règles de sécurité à respecter aux abords du passage à niveau n°236 de Valdoie a été organisée jeudi 28 novembre 2019 par SNCF Réseau. 98% des accidents qui surviennent lors du franchissement d’un passage à niveau sont dus au non-respect du code de la route.

OPE?RATION DE SENSIBILISATION A? LA SE?CURITE? ROUTIE?RE AU PASSAGE A? NIVEAU N°236 DE VALDOIE (90) ©SNCF ©
OPE?RATION DE SENSIBILISATION A? LA SE?CURITE? ROUTIE?RE AU PASSAGE A? NIVEAU N°236 DE VALDOIE (90) ©SNCF ©

SNCF Réseau rappelle qu'un passage à niveau est un croisement entre la route et le fer. Il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant le code de la route. Ne pas respecter ces règles de sécurité, c’est mettre sa vie en danger. En effet, un train roule vite, jusqu’à 160 km/h sur les voies avec des passages à niveau, même en ville. Il n’a pas le temps de s’arrêter lorsqu’il voit un obstacle. Il est très lourd, 1 500 tonnes, voire plus. Ainsi, un train lancé à 100 km/h met 1 kilomètre pour s’arrêter, soit 10 fois plus qu’une voiture. Une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux.

Rappel des règles de bonne conduite

Ce jeudi, SNCF a rappelé aux automobilistes, deux roues et autres piétons les règles de bonne conduite à respecter aux abords des passages à niveau. En voici quelques exemples…

À l’approche d’un passage à niveau, les consignes de sécurité sont les suivantes :

  • Ralentissez ;
  • Arrêtez-vous avant le feu dès qu’il clignote au rouge, sous peine d’être en infraction ;
  • Ne vous arrêtez jamais sur la voie ferrée ; si vous êtes coincés sur la voie entre les deux barrières, enfoncez la barrière ou sortez immédiatement du véhicule ;
  • Avant de vous engager sur le passage à niveau, assurez-vous de pouvoir vous dégager rapidement du passage à niveau, en particulier si la route est encombrée ;
  • En cas d’urgence, n’hésitez pas à vous servir du téléphone de secours orange ; vous serez mis en relation directe avec les services SNCF compétents.

Les sanctions

En cas de franchissement d’un passage à niveau : à partir de 135 € d’amende et retrait de 4 points sur le permis de conduire ;

En cas d’excès de vitesse : les mêmes sanctions que celles encourues sur les routes ; à savoir, pour les infractions les plus graves :

  • une amende forfaitaire jusqu'à 3 750 € ;
  • un retrait jusqu'à 6 points sur le permis de conduire ;
  • une suspension de 3 ans du permis de conduire, à partir de 30 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
  • une immobilisation et/ou confiscation du véhicule, à partir de 40 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
  • une peine de 3 ans de prison, en cas de récidive d’excès de
  • vitesse supérieure ou égale à 50 km/h.

Quelques chiffres…

En 2018, au niveau national, plus d’une centaine de collisions ont été dénombrées et 16 personnes ont malheureusement trouvé la mort.

En France, 98% des accidents qui surviennent lors du franchissement d’un passage à niveau sont dus au non-respect du code de la route, à une vitesse d’approche excessive ou à des comportements à risque, tels que le franchissement alors que le feu rouge clignote ou à des passages en chicane alors que les barrières sont déjà baissées.

Sur les 2% restants, les accidents sont principalement des bris de barrières dus à des actes de malveillance ou à la perte de chargements (remorques, poids lourds).

(Communiqué de SNCF Réseau)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Circulation place Leclerc : c’est quoi cette pagaille ?

Cela fait quelques jours maintenant que la circulation au niveau de la place Leclerc à Besançon est devenue un enfer pour la plupart des conducteurs contraints d’emprunter cet axe aux heures de pointe. Alors quelles peuvent bien être les raisons d’une saturation aussi soudaine ? On a posé la question à Marie Zehaf, conseillère municipale de la Ville de Besançon déléguée à la voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14
légère pluie
le 22/06 à 3h00
Vent
3.96 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %