SNCF sensibilise les automobilistes à la sécurité routière à un passage à niveau de Valdoie

Publié le 28/11/2019 - 16:03
Mis à jour le 28/11/2019 - 16:55

Afin de faire évoluer les comportements et prévenir les accidents, une opération de sensibilisation aux règles de sécurité à respecter aux abords du passage à niveau n°236 de Valdoie a été organisée jeudi 28 novembre 2019 par SNCF Réseau. 98% des accidents qui surviennent lors du franchissement d’un passage à niveau sont dus au non-respect du code de la route.

OPE?RATION DE SENSIBILISATION A? LA SE?CURITE? ROUTIE?RE AU PASSAGE A? NIVEAU N°236 DE VALDOIE (90) ©SNCF ©
OPE?RATION DE SENSIBILISATION A? LA SE?CURITE? ROUTIE?RE AU PASSAGE A? NIVEAU N°236 DE VALDOIE (90) ©SNCF ©

SNCF Réseau rappelle qu'un passage à niveau est un croisement entre la route et le fer. Il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant le code de la route. Ne pas respecter ces règles de sécurité, c’est mettre sa vie en danger. En effet, un train roule vite, jusqu’à 160 km/h sur les voies avec des passages à niveau, même en ville. Il n’a pas le temps de s’arrêter lorsqu’il voit un obstacle. Il est très lourd, 1 500 tonnes, voire plus. Ainsi, un train lancé à 100 km/h met 1 kilomètre pour s’arrêter, soit 10 fois plus qu’une voiture. Une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux.

Rappel des règles de bonne conduite

Ce jeudi, SNCF a rappelé aux automobilistes, deux roues et autres piétons les règles de bonne conduite à respecter aux abords des passages à niveau. En voici quelques exemples…

À l’approche d’un passage à niveau, les consignes de sécurité sont les suivantes :

  • Ralentissez ;
  • Arrêtez-vous avant le feu dès qu’il clignote au rouge, sous peine d’être en infraction ;
  • Ne vous arrêtez jamais sur la voie ferrée ; si vous êtes coincés sur la voie entre les deux barrières, enfoncez la barrière ou sortez immédiatement du véhicule ;
  • Avant de vous engager sur le passage à niveau, assurez-vous de pouvoir vous dégager rapidement du passage à niveau, en particulier si la route est encombrée ;
  • En cas d’urgence, n’hésitez pas à vous servir du téléphone de secours orange ; vous serez mis en relation directe avec les services SNCF compétents.

Les sanctions

En cas de franchissement d’un passage à niveau : à partir de 135 € d’amende et retrait de 4 points sur le permis de conduire ;

En cas d’excès de vitesse : les mêmes sanctions que celles encourues sur les routes ; à savoir, pour les infractions les plus graves :

  • une amende forfaitaire jusqu'à 3 750 € ;
  • un retrait jusqu'à 6 points sur le permis de conduire ;
  • une suspension de 3 ans du permis de conduire, à partir de 30 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
  • une immobilisation et/ou confiscation du véhicule, à partir de 40 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
  • une peine de 3 ans de prison, en cas de récidive d’excès de
  • vitesse supérieure ou égale à 50 km/h.

Quelques chiffres…

En 2018, au niveau national, plus d’une centaine de collisions ont été dénombrées et 16 personnes ont malheureusement trouvé la mort.

En France, 98% des accidents qui surviennent lors du franchissement d’un passage à niveau sont dus au non-respect du code de la route, à une vitesse d’approche excessive ou à des comportements à risque, tels que le franchissement alors que le feu rouge clignote ou à des passages en chicane alors que les barrières sont déjà baissées.

Sur les 2% restants, les accidents sont principalement des bris de barrières dus à des actes de malveillance ou à la perte de chargements (remorques, poids lourds).

(Communiqué de SNCF Réseau)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bruit ferroviaire : la SNCF et l’État ont établi un vaste programme de résorption

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs a été engagé par SNCF Réseau et les services de l’État. Ensemble, ils ont recensé les actions à mener en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Grand Besançon : un manque de chauffeurs pour les transports périurbains

Face aux difficultés de recrutement de conducteurs et à la reprise de l’épidémie de Covid, les entreprises de transport qui assurent les services Ginko dans les communes périurbaines de Grand Besançon Métropole se trouvent aujourd’hui en difficulté pour réaliser certains circuits, ce qui impacte la qualité du service de transport, a-t-on appris ce vendredi 16 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.86
partiellement nuageux
le 03/10 à 15h00
Vent
3.96 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
63 %

Sondage