Sochaux inquiète de plus en plus

Publié le 21/09/2013 - 22:57
Mis à jour le 21/09/2013 - 22:57

Plombés par deux erreurs individuelles en trois minutes, peu après la demi-heure, les Sochaliens ont paru faibles et impuissants face à une équipe lilloise simplement plus mature (0-2). La place de lanterne rouge leur colle aux basques.

 ©
©

Football (Ligue 1)

Le néant a été frôlé, et rien n’y a fait. L’embellie espérée, avec un turnover d’Eric Hély qui rappelle aussi la perspective d’une prochaine semaine à deux matches, n’a jamais été esquissée. " Ça vient surtout d’un manque d’agressivité. Car même quand on a eu des situations favorables, ça ne s’est jamais terminé par une occasion " expliquait après coup le coach sochalien.

Remarquez, le problème restera toujours le même si le FCSM s’applique à respecter à la lettre la thématique du sabordage personnalisé. Ce coup-ci, c’est l’axe (expérimental) Zouma-Carlao qui a pris cher. Cette saison, la liste est déjà trop longue. Elle vient réduire à néant les quelques efforts, louables, qui sont amassés ici ou là.

Des erreurs qui touchent au b.a.-ba

On pourrait toujours parler d’un début de match consciencieux, à défaut d’être emballant. Et encore. " Par rapport à ce qu’on avait défini, il n’y a pas eu assez d’application en première mi-temps " pestait Hély. La naïveté prit vite le dessus. Elle s’exprima dans le duel Zouma-Roux. Dans l’affaire, il y avait quand même eu une frontière importante : l’expérience et le talent. La frappe en force de l’avant-centre lillois perçait Pouplin et ébranlait surtout le château de cartes sochalien. Sans bases pour le coup (0-1, 34e). Sans être impressionnant - loin de là - le LOSC avait bouclé son affaire trois minutes plus tard, soit quelques instants après la « Madjer » de Bakambu, qui aurait éventuellement pu chasser quelques nuages (35e). Il y eut l’épais brouillard à la place.

Le mauvais film était en effet repassé, avec un corner maison made-in Marvin Martin. Aux six mètres, Roux, le meilleur homme sur le terrain, sautait plus haut que Carlao pour placer sa tête piquée (0-2, 37e). Une simple question d’état d’esprit. Le constat n’est pas nouveau et c’est de loin ce qui inquiète le plus. " Il faut être réaliste, on a eu des manques dans toutes les lignes " rétorque Eric Hély. Dans le trou, Sochaux s’enfonce en réalité dans la thématique même qui devrait lui autoriser une convalescence progressive : l’agressivité permanente.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Handball : les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté vont s’affronter à Lons-le-Saunier

Les 24 et 25 février 2024 à Lons-le-Saunier, les huit sélections départementales de la région Bourgogne Franche-Comté s’affronteront pour tenter de remporter leur ticket qualificatif pour le tour national. 196 athlètes, 42 entraineurs, plus de 40 bénévoles et près de 200 spectateurs seront attendus au complexe du Solvan pour une compétition de haut niveau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.55
nuageux
le 29/02 à 3h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %