Sochaux inquiète de plus en plus

Publié le 21/09/2013 - 22:57
Mis à jour le 21/09/2013 - 22:57

Plombés par deux erreurs individuelles en trois minutes, peu après la demi-heure, les Sochaliens ont paru faibles et impuissants face à une équipe lilloise simplement plus mature (0-2). La place de lanterne rouge leur colle aux basques.

nogueira-losc-2013.jpg
Nogueira et les Sochaliens ont été impuissants face à Lille.

Football (Ligue 1)

PUBLICITÉ

Le néant a été frôlé, et rien n’y a fait. L’embellie espérée, avec un turnover d’Eric Hély qui rappelle aussi la perspective d’une prochaine semaine à deux matches, n’a jamais été esquissée.  » Ça vient surtout d’un manque d’agressivité. Car même quand on a eu des situations favorables, ça ne s’est jamais terminé par une occasion  » expliquait après coup le coach sochalien.

Remarquez, le problème restera toujours le même si le FCSM s’applique à respecter à la lettre la thématique du sabordage personnalisé. Ce coup-ci, c’est l’axe (expérimental) Zouma-Carlao qui a pris cher. Cette saison, la liste est déjà trop longue. Elle vient réduire à néant les quelques efforts, louables, qui sont amassés ici ou là.

Des erreurs qui touchent au b.a.-ba

On pourrait toujours parler d’un début de match consciencieux, à défaut d’être emballant. Et encore.  » Par rapport à ce qu’on avait défini, il n’y a pas eu assez d’application en première mi-temps «  pestait Hély. La naïveté prit vite le dessus. Elle s’exprima dans le duel Zouma-Roux. Dans l’affaire, il y avait quand même eu une frontière importante : l’expérience et le talent. La frappe en force de l’avant-centre lillois perçait Pouplin et ébranlait surtout le château de cartes sochalien. Sans bases pour le coup (0-1, 34e). Sans être impressionnant – loin de là – le LOSC avait bouclé son affaire trois minutes plus tard, soit quelques instants après la « Madjer » de Bakambu, qui aurait éventuellement pu chasser quelques nuages (35e). Il y eut l’épais brouillard à la place.

Le mauvais film était en effet repassé, avec un corner maison made-in Marvin Martin. Aux six mètres, Roux, le meilleur homme sur le terrain, sautait plus haut que Carlao pour placer sa tête piquée (0-2, 37e). Une simple question d’état d’esprit. Le constat n’est pas nouveau et c’est de loin ce qui inquiète le plus.  » Il faut être réaliste, on a eu des manques dans toutes les lignes «  rétorque Eric Hély. Dans le trou, Sochaux s’enfonce en réalité dans la thématique même qui devrait lui autoriser une convalescence progressive : l’agressivité permanente.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.57
couvert
le 20/10 à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1006.3 hPa
Humidité
93 %

Sondage