Alerte Témoin

#soyonshumains : indignation face au mobilier anti-SDF à Dijon

Publié le 02/01/2018 - 11:57
Mis à jour le 02/01/2018 - 17:42

 Douche automatique, picots, plans inclinés : pour dénoncer les dispositifs urbains anti-SDF, la fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité ont lancé le mot-clé  #soyonshumains et collé des affiches dans plusieurs ville de France qui ont mis en place ce genre de mobilier. "Ce n'est pas parce qu'on n'a plus rien, qu'on n'a pas le droit de se reposer, de se laver, d'aller aux toilettes", a affirmé Christophe Robert, délégué général de la fondation.

Cette fondation a lancé également un site, sur lequel chacun est appelé à photographier et poster des photos de dispositifs anti-SDF pour les répertorier. Bruno Morel, directeur d'Emmaüs Solidarité, alerte sur "l'état d'épuisement dans lequel les personnes arrivent dans les centres d'accueil", dénonçant ces "insupportables" dispositifs urbains.

Info +

Selon la fondation Abbé Pierre, le nombre de personnes sans domicile fixe a augmenté de 50 % entre 2001 et 2012 et plus de 2 000 personnes meurent dans la rue chaque année en France.

(Par AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     31.1
    partiellement nuageux
    le 11/08 à 15h00
    Vent
    0.57 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage