Spheery, un nouveau réseau social créé par deux Bisontins

Publié le 02/06/2016 - 07:30
Mis à jour le 03/06/2016 - 10:39

Un nouveau réseau social appelé Spheery et créé par deux Bisontins, Pierre Inizan, 27 ans et Lisa Ducros, 25 ans, devrait apparaître prochainement dans le paysage franc-comtois et au-delà. Les co-fondateurs nous dévoile leur projet et leurs avancées…

 ©
©

Combien êtes-vous à travailler sur ce Spheery ?

Lisa : "Aujourd’hui nous sommes deux cofondateurs à travailler sur le projet, et des négociations sont en cours afin d’intégrer une troisième personne. Le fondateur (porteur de l'idée), Pierre Inizan, 27 ans, a commencé à dessiner Spheery en août 2014.

Et Lisa Ducros, 25 ans, je suis chargée de communication au Comité du Sport Régional Universitaire de Besançon. J'ai rejoint Pierre à sa demande en octobre 2015.

N'ayant pas de locaux à notre disposition pour le moment, Spheery se développe par le biais du travail à distance, mais nous nous installerons très prochainement à Besançon." 

Où en êtes-vous avec Spheery ?

Lisa : "Un premier passage devant la commission d’accrédidation de l'incubateur de Franche Comté a été effectué en juin 2015, mais n'a pas donné suite. Pierre était seul à cette époque, et le projet, bien que jugé prometteur, n’était pas encore assez abouti. Pierre s'est donc mis en quête d’un associé, et c’est Lisa qui a su retenir toute son attention.

Aujourd’hui la marque est déposée, le modèle économique est créé, et l’ensemble des services que l’on propose sont clairement définis. Nous avons également terminé le webdesign de la plateforme qui nous a particulièrement donné du fil à retordre." 

Comment vous est venue l'idée de créer un autre réseau social ?

Pierre : "Il y a plus de deux ans, j’ai commencé à travailler sur les maquettes d’un réseau social en prenant pour modèle Facebook et en y ajoutant des fonctionnalités supplémentaires. Croyant dur comme fer au potentiel de ce projet, j’ai contacté une connaissance qui me semblait pouvoir investir financièrement dans celui-ci. Malheureusement (ou heureusement), il ne s’est pas montré intéressé et m’a présenté des applications qui « cartonnaient » grâce à la géolocalisation. C’est à partir de ce jour que j’ai commencé à imaginer un réseau social qui dépendrait davantage de la proximité géographique que des liens amicaux." 

Que pouvez-vous nous dévoiler sur ce projet ? (public visé, ressemblant à d'autres RS, ce qu'on pourra y faire...)

Lisa et Pierre : "Spheery vise un public très large, mais les principaux intéressés seront les personnes dont l’âge se situe entre 18 et 35 ans. Ces derniers viendront sur Spheery afin de découvrir tout ce que les utilisateurs partagent à l’endroit de leur choix sur le globe. À contrario de Facebook, si vous êtes à l’autre bout de France et que vous n’avez pas d’amis à cet endroit, vous pourrez tout de même parcourir et accéder à : Tous les événements, les dernières photos/vidéos envoyées, les actualités, les meilleures adresses, les pages et les différents groupes."

Votre logo ressemble drôlement à celui de Google, est-ce volontaire ? Existe-t-il un lien avec Google ?

Lisa et Pierre : "Notre logo arbore des couleurs universellement utilisés en informatique, elles rappellent celles de Google, Microsoft, et Ebay, pour ne citer qu’eux. Spheery est une plateforme multiservices qui se veut ambitieuse, il est donc tout à fait approprié d’avoir ce même code couleur.

Si nous devions comparer notre logo à celui de Google, le « S » de Spheery est intégré dans une sphère, et les couleurs (nuances différentes de Google) sont en dehors du « S » et non dedans. Nous ne voulons absolument pas les copier, en revanche nous nous inspirons de la parfaite ergonomie proposée par ce géant du web au niveau de l'interface utilisateur."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Retour à la nature pour une jeune lynx femelle sauvée en mars dans le massif du Jura…

Une jeune lynx femelle a été remise en liberté le 8 juin 2022 à proximité du lieu où elle avait été recueillie (commune de Morteau) après avoir été signalée en détresse des suites d’une collision routière. Elle avait été capturée par le Centre Athénas, structure de soins à la faune sauvage spécialiste de l’espèce. 

Révélons les bricoleurs : quoi de neuf chez Leroy Merlin Besançon ?

PUBLI-INFO • Ça y est c’est l’été, les vacances approchent… Vous voulez en profiter pour recevoir vos amis, votre famille et prendre le temps de vous amuser ? C’est le moment de préparer vos travaux d’été ! Et pour ceux qui partent, il est encore temps de rendre la maison sûre et autonome pendant votre absence avec votre magasin Leroy Merlin à Besançon ! 

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

La SPA dévoile un nouveau film contre l’abandon des animaux avant les vacances d’été

A l'occasion de la Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie qui aura lieu ce samedi 25 juin, la SPA sensibilise les Français avec son nouveau film : "Les raisons de l’aimer". La SPA, forte de ses 63 refuges et Maisons SPA, se prépare concrètement sur le terrain à recueillir les chiens et les chats qui seront abandonnés cet été…

Les autoroutes APRR et AREA signent la charte d’engagement LGBT+ de l’association L’Autre Cercle

Ce mercredi 22 juin, Guillaume Hérent, girecteur général délégué et Pascal Billard, directeur des ressources humaines, ont signé la charte d’engagement LGBT+ avec L’Autre Cercle, à l’occasion d’une table ronde réunissant d’autres professionnels engagés en faveur de l’inclusion des personnes LGBT+ tels que la Ville de Dijon, APICIL et France 3 Bourgogne, également signataires et les salariés APRR et AREA qui ont répondu présents.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.96
ciel dégagé
le 29/06 à 21h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
47 %

Sondage