Spheery, un nouveau réseau social créé par deux Bisontins

Publié le 02/06/2016 - 07:30
Mis à jour le 03/06/2016 - 10:39

Un nouveau réseau social appelé Spheery et créé par deux Bisontins, Pierre Inizan, 27 ans et Lisa Ducros, 25 ans, devrait apparaître prochainement dans le paysage franc-comtois et au-delà. Les co-fondateurs nous dévoile leur projet et leurs avancées…

 ©
©

Combien êtes-vous à travailler sur ce Spheery ?

Lisa : "Aujourd’hui nous sommes deux cofondateurs à travailler sur le projet, et des négociations sont en cours afin d’intégrer une troisième personne. Le fondateur (porteur de l'idée), Pierre Inizan, 27 ans, a commencé à dessiner Spheery en août 2014.

Et Lisa Ducros, 25 ans, je suis chargée de communication au Comité du Sport Régional Universitaire de Besançon. J'ai rejoint Pierre à sa demande en octobre 2015.

N'ayant pas de locaux à notre disposition pour le moment, Spheery se développe par le biais du travail à distance, mais nous nous installerons très prochainement à Besançon." 

Où en êtes-vous avec Spheery ?

Lisa : "Un premier passage devant la commission d’accrédidation de l'incubateur de Franche Comté a été effectué en juin 2015, mais n'a pas donné suite. Pierre était seul à cette époque, et le projet, bien que jugé prometteur, n’était pas encore assez abouti. Pierre s'est donc mis en quête d’un associé, et c’est Lisa qui a su retenir toute son attention.

Aujourd’hui la marque est déposée, le modèle économique est créé, et l’ensemble des services que l’on propose sont clairement définis. Nous avons également terminé le webdesign de la plateforme qui nous a particulièrement donné du fil à retordre." 

Comment vous est venue l'idée de créer un autre réseau social ?

Pierre : "Il y a plus de deux ans, j’ai commencé à travailler sur les maquettes d’un réseau social en prenant pour modèle Facebook et en y ajoutant des fonctionnalités supplémentaires. Croyant dur comme fer au potentiel de ce projet, j’ai contacté une connaissance qui me semblait pouvoir investir financièrement dans celui-ci. Malheureusement (ou heureusement), il ne s’est pas montré intéressé et m’a présenté des applications qui « cartonnaient » grâce à la géolocalisation. C’est à partir de ce jour que j’ai commencé à imaginer un réseau social qui dépendrait davantage de la proximité géographique que des liens amicaux." 

Que pouvez-vous nous dévoiler sur ce projet ? (public visé, ressemblant à d'autres RS, ce qu'on pourra y faire...)

Lisa et Pierre : "Spheery vise un public très large, mais les principaux intéressés seront les personnes dont l’âge se situe entre 18 et 35 ans. Ces derniers viendront sur Spheery afin de découvrir tout ce que les utilisateurs partagent à l’endroit de leur choix sur le globe. À contrario de Facebook, si vous êtes à l’autre bout de France et que vous n’avez pas d’amis à cet endroit, vous pourrez tout de même parcourir et accéder à : Tous les événements, les dernières photos/vidéos envoyées, les actualités, les meilleures adresses, les pages et les différents groupes."

Votre logo ressemble drôlement à celui de Google, est-ce volontaire ? Existe-t-il un lien avec Google ?

Lisa et Pierre : "Notre logo arbore des couleurs universellement utilisés en informatique, elles rappellent celles de Google, Microsoft, et Ebay, pour ne citer qu’eux. Spheery est une plateforme multiservices qui se veut ambitieuse, il est donc tout à fait approprié d’avoir ce même code couleur.

Si nous devions comparer notre logo à celui de Google, le « S » de Spheery est intégré dans une sphère, et les couleurs (nuances différentes de Google) sont en dehors du « S » et non dedans. Nous ne voulons absolument pas les copier, en revanche nous nous inspirons de la parfaite ergonomie proposée par ce géant du web au niveau de l'interface utilisateur."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.36
légère pluie
le 22/05 à 3h00
Vent
4.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %