St Patrick : la bière Gangloff sous toutes ses coutures...

Publié le 17/03/2018 - 17:31
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:11

Samedi 17 mars 2018, c'est la Saint Patrick et à cette occasion, nous avons rencontré Laurent Fumey, gérant de la brasserie Gangloff installée à Besançon

St Patrick : Laurent Fumey nous présente ses bières spéciales de sa brasserie Gangloff à Besançon from maCommune.info on Vimeo.

PUBLICITÉ

L’histoire de la brasserie Gangloff commence à la fin du 18e siècle avec le brasseur Joseph Greiner, qui s’installe dans l’ancien monastère des "Dames de Battant" et puise l’eau de la source de la Mouillère pour produire avec son fils une bière de très grande qualité. Cette histoire se termine en 1966 après un rachat de la brasserie, la traversée des deux Guerres Mondiales puis l'essore de l'industrie brassicole française qui précipitera la faillite de la brasserie Gangloff en 1966.

Mais en mars 2016, un irréductible brasseur, fils de viticulteurs, Laurent Fumey, décide de faire renaitre la Gangloff de ses cendres en restant bien sûr à Besançon… "C'était un projet que j'avais depuis longtemps : ma famille était dans le vin, j'ai voulu faire les choses différemment et faire de la bière, un produit qui existe depuis longtemps…", nous explique Laurent.

Une bière sans sucre ajouté et bio 

"J'ai voulu faire un produit plutôt haut de gamme dans la bière avec des produits issus de l'agriculture biologique, la brasserie est certifiée Ecocert", explique le brasseur. Les bières Blanche bisontine et la Blonde bisontine sont fabriquées avec près de 15% d'orge et de blé cru de la ferme du Rondeau à Vuillafans dans le Haut-Doubs.

"Ce qui fait la spécificité de la Gangloff c'est aussi la façon de brasser" selon Laurent, puisqu'il utilise un brassage multipalier comme les bières allemandes. Les bières sont naturellement fermentées en bouteilles. "Pour remplacer le sucre, j'utilise le moût des brassins, donc il n'y a pas de sucre ajouté dans la Gangloff", souligne-t-il. 

La Gangloff, réputée dans le monde entier…  

Le nom Gangloff est resté gravé dans l'esprit des Bisontins mais pas uniquement. Les affiches et les produits dérivés de la marque sont très recherchés actuellement ! D'ailleurs, l'affiche de Jean d'Ylen est célèbre jusqu'aux États-Unis. Pour la petite histoire, elle fait même partie du décor de la série new-yorkaise How I met your mother

Les chiffres clés 

  • La Gangloff se décline en permanence en quatre recettes : Blonde Bisontine, Blanche Bisontine, Rousse Bisontine, Bisontine Classique en 33 et 75 cl.
  • La brasserie bisontine produit environ 200 hectolitres de bière par an. "L'objectif étant d'aller plus loin et de doubler l'année prochaine", souligne Laurent Fumey.
  • Une seule personne (auto-entrepreneur) travaille avec le gérant à la brasserie.
  • Les bières Gangloff ne dépassent pas les 5° d'alcool.
  • La marque a remporté deux médailles d'argent au Concours international de Lyon en 2017. 

Infos +

  • Les quatre recettes de bières proposées en permanence par la marque bisontine ont été données à Laurent par le maître brasseur luxembourgeois Jean Bollendorff.
  • La Gangloff est disponible dans de nombreux magasins et cavistes à Besançon et en Franche-Comté. Parmi eux, les Biocoop et Intercave ("ce sont eux qui m'ont fait confiance en premier", précise Laurent Fumey), la Cave aux fromages, Doubs Direct, Comptoir des vignes, Feuvrier, In Fine, La Vie Claire, Carrefour, Super U, etc. Tous les points de vente sont consultables sur www.brasserie-gangloff.fr
  • La bière bisontine s'exporte actuellement au Luxembourg.

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.46
nuageux
le 23/10 à 0h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage