Tags antimilitaristes sur l'hôtel particulier de l'état-major de force

Publié le 30/01/2013 - 18:46
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:42

PUBLICITÉ

Mercredi 30 janvier au matin, les passants de la rue Lecourbe ont découvert des graffitis antimilitaristes inscrits sur le mur de l’hôtel particulier de l’état-major de force de Besançon.

Les mots « assassins », « pions de la Françafrique », « sbires d’Areva et de Bolloré, hors du Mali » ou encore un distingué « Merde à Vauban », rappelant la chanson éponyme de l’auteur-compositeur anarchiste Léo Ferré,  s’étalaient sur la façade du bâtiment. Ils ont été effacés dans la matinée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.43
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
4.551 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage