Tendances de l'été : quels chapeaux choisir ?

Publié le 26/07/2018 - 16:31
Mis à jour le 13/08/2018 - 11:09

Caquette, panama, bob, béret, canotier, trilby… Les sortes de chapeaux ne manquent et il est parfois compliqué de savoir ce qui est tendance cet été 2018. Nous avons posé la question à Patrick Mougey, chapelier et gérant de Kausia au 27 rue Battant à Besançon.

Côté chapeaux, les tendances de l'été se déclinent sous plusieurs aspects selon Patrick Mougey :

Matière

"Pour les hommes, la tendance est au lin et au coton. Pour les femmes, le lin revient également, mais aussi la paille. On peut aussi retrouver quelques modèles en crochet".

Forme

"Pour la forme, les femmes préféreront les bords larges (comme les bob) et les articles malléables qui peuvent se plier dans une valise et se laver facilement. Les hommes, eux s'arrêteront davantage sur des casquettes ajustées".

Couleur

"Certaines clientes aiment les teintes vives, d'autres préfèrent la sobriété. Cet été, les teintes pastel ont fait fureur. L'important étant de trancher avec la tenue. Pour les hommes, les classiques (tons foncés) restent les préférés".

Selon le chapelier, un point reste important pour la clientèle : la protection contre les UV. C'est pourquoi Kausia propose des chapeaux doublés et anti-UV.

Les articles conseillés dans la boutique :

Pour des dames : un chapeau Hermann en paille à 15,90 €, un chapeau rond (anti-UV) à 69,99 € et un chapeau malléable (avec un cordon pour resserrer derrière) à 41,50 €.

Pour les messieurs : un stetson (avec intérieur coton, doublé avec une bande confort) à 49,90 €, une casquette lin-coton (modèle italien) à 59,90 €

Info +

  • Les commandes sont possibles à partir du site : kausia.fr (pas de frais de port à partir de 40 euros). Les commandes arrivent en moyenne sous deux jours.
  • Il est possible de demander des colories spécifiques si elles n’ont pas été trouvées dans le magasin
  • Horaires d’ouverture : du Lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et 13h45-19h et le samedi de 9h30 à 19h sans interruption.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.38
nuageux
le 23/09 à 9h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
89 %

Sondage