Tennis : le joueur Wawrinka dispute un membre du gouvernement pendant le match

Publié le 03/11/2016 - 17:37
Mis à jour le 03/11/2016 - 17:37

Spectateur indiscipliné ou bouc émissaire qui prend pour tout le monde? Le secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé s’est retrouvé ce jeudi 3 novembre 2016 au centre d’une polémique sur les réseaux sociaux, désigné comme le perturbateur d’un match du Suisse Stanislas Wawrinka au Masters 1000 de Paris-Bercy.

 ©
©

INSOLITE

La scène est insolite. Mercredi soir vers minuit, dans un central de Bercy clairsemé, le Suisse, en mauvaise posture face à l'Allemand Struff (contre lequel il finira par perdre 3-6, 7-6 (8/6), 7-6 (7/1)), s'arrête entre deux services pour aller recadrer un spectateur trop bruyant à son goût, installé derrière lui au premier rang.  "Oh, ça te dérange pas qu'on joue un match? Non mais sérieux... Il est minuit, si tu n'as pas envie de voir tu rentres", lui lance-t-il, passablement énervé, selon les images retransmises par Canal+.

Le spectateur n’est autre qu’un membre du gouvernement

Des témoins de la scène twittent alors que le spectateur indiscipliné est l'un des membres du gouvernement, le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat Jean-Vincent Placé. Il est effectivement présent au premier rang, derrière Wawrinka, même si les images en direct ne permettent pas de dire que c'est bien lui qui est visé par les remontrances du Suisse.

"Il avait raison de râler"

Interrogé jeudi, Jean-Vincent Placé a assuré qu'il n'était pas certain que la colère de Wawrinka s'adressait bien à lui.  "Il y avait un brouhaha dans la tribune et comme j'étais au premier rang... C'est vrai qu'à minuit tout le monde est un peu dissipé. Il avait d'ailleurs raison de râler parce qu'il y avait du brouhaha", a déclaré le secrétaire
d'Etat.  "On conversait avec Jean Gachassin (le président de la Fédération française de tennis, ndlr), mais franchement on ne hurlait pas. Franchement je ne suis pas sûr que cela s'adressait à moi particulièrement", a-t-il ajouté. L'épisode lui a en tout cas valu de nombreuses moqueries sur Twitter. "C'est une histoire un peu ridicule", a estimé l'ancien sénateur.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

La Flamme olympique accueillie le 25 juin 2024 dans le Doubs

PUBLI-INFO • Avec l’accueil du relais de la flamme le 25 juin 2024, le Département du Doubs s’inscrit dans une double ambition : mettre en avant les atouts et richesses patrimoniales de ses territoires, et partager les énergies fondatrices des Jeux olympiques et paralympiques. 

Passage de la flamme olympique : Besançon se prépare aux festivités

Le 25 juin 2024, la ville de Besançon recevra la flamme olympique, portée par 50 personnes qui se relaieront sur un parcours de 5,8 km, entre le stade Léo Lagrange et le parc de la Gare d’Eau. Des animations prévues tout au long du parcours viendront rythmer cette journée. La Ville de Besançon a présenté le programme détaillé de cette journée festive jeudi 6 juin 2024.

Trois départs de joueurs du FC-Sochaux Montbéliard et des négociations en cours

Le FCSM a annoncé le départ au 30 juin 2024 de trois joueurs professionnels en fin de contrat avec qui le club n’a pas souhaité poursuivre la collaboration en 2024/2025. Le club doubien confirme également que des discussions sont également en cours pour la prolongation de contrat de trois autres joueurs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.03
légère pluie
le 16/06 à 21h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
89 %