"Territoires hydrogène" : la Bourgogne Franche-Comté défend son projet ENRgHy

Publié le 04/07/2016 - 14:27
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

Après l'appel à projets pour des "territoires hydrogène" lancé par Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, en mai 2016, la région Bourgogne Franche-Comté défend un projet baptisé "ENRgHy" réparti sur trois territoires pilotes ce lundi 4 juillet… 

partenaires_territoires_hydrogene.jpg
Marie-Guite Dufay, présidente de région, et les partenaires du dossier ont présenté lundi 4 juillet 2016 le projet régional ENRgHy et ses enjeux, à la maison régionale de l’innovation à Dijon. ©Région Bourgogne Franche-Comté
PUBLICITÉ

L’objectif de cet appel à projets est de « labelliser des projets de démonstration d’envergure mettant en œuvre le vecteur énergétique hydrogène dans les territoires« .

Le projet ENRgHy de la région Bourgogne Franche-Comté et de ses partenaires, le pôle véhicule du futur et l’agence régionale de développement économique, est réparti sur trois territoires pilotes : l’Auxerrois, le Grand Dole et l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard.

Pour Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, « La filière hydrogène est une vraie chance et un moteur de la transition énergétique pour notre région. Elle dispose, sur notre grand territoire, d’un écosystème complet : des laboratoires, un pôle de compétitivité autour du véhicule du futur, des groupements d’entreprises pionnières notamment dans l’éolien et le stockage de l’énergie, des modules d’enseignement, des territoires d’expérimentation… Notre ambition est de poursuivre la structuration, l’innovation, l’industrialisation, la formation et l’animation de cette filière pour en faire une filière de pointe au plan national, voire au-delà, et de préparer l’avenir. » 

Le projet régional, d’un montant de près de 21 millions d’euros, se décline autour de trois îlots territoriaux permettant de tester et de comparer plusieurs modèles économiques :

  • sur le territoire du Grand Dole, première démonstration à grande échelle d’une filière industrielle sur l’économie de l’hydrogène,
  • l’Auxerrois, qui propose de faire la démonstration qu’une agglomération peut passer à un système de transport 100 % énergies renouvelables,
  • l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard pour tester la commercialisation de solutions autonomes de production/consommation d’hydrogène de type stationnaire.

Coiffant ces trois îlots, un axe transversal de soutien à la création d’une filière nationale, avec la mise en place d’un institut national de stockage de l’hydrogène et un banc d’essai pour le test de piles à combustible. 

La région Bourgogne-Franche-Comté a réservé une enveloppe de 6 millions d’euros pour aider les projets de la filière hydrogène.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Alors que la Préfecture du Doubs plaçait la semaine dernière le département en sécheresse alerte niveau 1 impliquant des mesures de restriction ou d'interdiction des usages de l'eau. La nappe phréatique alimentant les usagers du territoire du Grand Pontarlier entre également en niveau d'alerte ce 18 juillet 2019.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.71
peu nuageux
le 22/07 à 0h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1024.33 hPa
Humidité
92 %

Sondage