Alerte Témoin

"Territoires hydrogène" : la Bourgogne Franche-Comté défend son projet ENRgHy

Publié le 04/07/2016 - 14:27
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

Après l'appel à projets pour des "territoires hydrogène" lancé par Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, en mai 2016, la région Bourgogne Franche-Comté défend un projet baptisé "ENRgHy" réparti sur trois territoires pilotes ce lundi 4 juillet… 

partenaires_territoires_hydrogene.jpg
Marie-Guite Dufay, présidente de région, et les partenaires du dossier ont présenté lundi 4 juillet 2016 le projet régional ENRgHy et ses enjeux, à la maison régionale de l’innovation à Dijon. ©Région Bourgogne Franche-Comté

L'objectif de cet appel à projets est de "labelliser des projets de démonstration d'envergure mettant en œuvre le vecteur énergétique hydrogène dans les territoires".

Le projet ENRgHy de la région Bourgogne Franche-Comté et de ses partenaires, le pôle véhicule du futur et l’agence régionale de développement économique, est réparti sur trois territoires pilotes : l'Auxerrois, le Grand Dole et l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard.

Pour Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, "La filière hydrogène est une vraie chance et un moteur de la transition énergétique pour notre région. Elle dispose, sur notre grand territoire, d’un écosystème complet : des laboratoires, un pôle de compétitivité autour du véhicule du futur, des groupements d’entreprises pionnières notamment dans l’éolien et le stockage de l’énergie, des modules d’enseignement, des territoires d’expérimentation… Notre ambition est de poursuivre la structuration, l’innovation, l’industrialisation, la formation et l’animation de cette filière pour en faire une filière de pointe au plan national, voire au-delà, et de préparer l’avenir." 

Le projet régional, d’un montant de près de 21 millions d’euros, se décline autour de trois îlots territoriaux permettant de tester et de comparer plusieurs modèles économiques :

  • sur le territoire du Grand Dole, première démonstration à grande échelle d’une filière industrielle sur l’économie de l’hydrogène,
  • l’Auxerrois, qui propose de faire la démonstration qu’une agglomération peut passer à un système de transport 100 % énergies renouvelables,
  • l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard pour tester la commercialisation de solutions autonomes de production/consommation d’hydrogène de type stationnaire.

Coiffant ces trois îlots, un axe transversal de soutien à la création d’une filière nationale, avec la mise en place d’un institut national de stockage de l’hydrogène et un banc d’essai pour le test de piles à combustible. 

La région Bourgogne-Franche-Comté a réservé une enveloppe de 6 millions d’euros pour aider les projets de la filière hydrogène.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.47
ciel dégagé
le 01/06 à 6h00
Vent
0.73 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
86 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune