TGV: le protocole de la deuxième tranche a été signé à Paris

Publié le 18/01/2012 - 15:18
Mis à jour le 19/01/2012 - 09:55

C’est dans le bureau du ministre des Transports, Thierry Mariani, qu'a été validé ce mercredi le premier protocole financier de la deuxième tranche de la branche-est promis par Nicolas Sarkozy en septembre 2011. Tous les partenaires vont maintenant travailler à l'établissement d'une "vraie" convention de financement.

ENFIN

PUBLICITÉ

Ce protocole d’intention non chiffré, préalable à une convention définitive dont la signature est envisagée à la fin de l’année 2012, voire au premier semestre 2013, concerne l’achèvement des deux bouts de la branche-est vers Dijon (15 km) et vers Mulhouse (35 km). Le coût est aujourd’hui estimé à 1,2 milliard d’euros (850 millions d’euros pour la partie Belfort-Mulhouse).

Il y a quelques mois déjà, les Régions Alsace, Bourgogne et Franche-Comté avaient conclu un pacte visant au financement de la suite du chantier avec une répartition attribuant 53% des dépenses incombant aux collectivités à l’Alsace, 27% à la Franche-Comté et 20% à la Bourgogne.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Franche-Comté, avait lancé un appel au président de la République pour accélérer le processus et acter la poursuite des travaux après l’ouverture de la première partie de la ligne en décembre. Lors de l’inauguration de la première tranche le 8 septembre 2011, Nicolas Sarkozy avait donné une suite favorable en promettant la signature d’un protocole pour la fin de l’année. Ce sera donc chose faite le 18 janvier avec quelques jours de retard.

« C’est à quoi j’ai travaillé avec l’Alsace et la Bourgogne. C’est un bon moment. On est sur une volonté partagée d’aller de l’avant », avait commenté Marie-Guite Dufay à la suite de l’annonce présidentielle à Belfort, même si ce protocole n’a qu’une « valeur symbolique et moral ».

L’année 2012 sera consacrée au bouclage chiffré de la convention de financement et 2013 devrait être l’année des appels d’offre. Les travaux pourraient commencer en 2014 pour une mise en service probable à la fin de 2016, soit cinq ans après la mise en service de la première tranche.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

Le Grand Besançon a profité de l'inauguration la voie dédiée aux modes doux de déplacement entre Pouilley-les-Vignes et Champagney - via Champvans-les-Moulins - pour présenter le nouveau service "Ginko Vélo". Une cinquantaine de vélos en location longue durée, aux couleurs de Ginko, sont actuellement en cours de livraison par la société Bisontine Proxy-Cycles qui a remporté le marché. A l'année, la location est de 20 € par mois (240 € / an) en tarif tout public et de 10 € par mois pour les détenteurs d'une carte d'abonnement Ginko. 24h après l'annonce du nouveau service, près de 150 inscriptions en ligne avaient déjà été enregistrées... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.12
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage