TNT: il reste quelques centaines de foyers en souffrance

Publié le 07/04/2011 - 18:29
Mis à jour le 07/04/2011 - 18:29

Cinq mois après le basculement au tout numérique en Franche-Comté, ils sont encore quelques centaines de foyers à rencontrer des difficultés de réception, essentiellement dans le secteur de Pontarlier.

 ©
©
Beaucoup de téléspectateurs se souviennent de la nuit du 15 au 16 novembre 2010, date à laquelle la Franche-Comté est passée à la télévision numérique terrestre (TNT) qui offre 19 chaînes nationales gratuites. C’était la 9e région française à basculer. Une étape franchie sans encombre pour la plupart des foyers, mais avec des sérieux problèmes pour quelques milliers d’autres.
Lors d’une conférence de presse tirant le bilan du passage à la télévision tout numérique, ce jeudi matin à Besançon, des responsables du CSA (Conseil supérieur de l’Audiovisuel), de France Télé Numérique (Groupement d’intérêt public) et de l’Agence nationale des fréquences ont assuré qu’il n’y avait plus de problèmes à l’exception de quelques centaines de foyers à Pontarlier. Dans ce secteur, il n’est pas exclu que le CSA fasse une mise en demeure avant sanction.
Tous les autres points noirs comme la zone d’Ornans et la vallée de la Loue, Morteau, Levier, Ethernoz, Corbenay seraient réglés ou en voie de règlement imminent. A Besançon, les antennistes ont été très sollicités pour des problèmes de réglage « compliqués ». En désespoir de cause, certains ont installé des paraboles…
« On voit le bout du tunnel », « la situation est proche d’une conclusion favorable », ont affirmé les intervenants en reconnaissant « qu’en Franche-Comté les délais de réglage sur des petits réémetteurs ont pris du temps ». Dans certains secteurs, sont venus s’ajouter des pannes matérielles ou des coupures d’alimentation électrique (Vesoul, Besançon, Pontarlier avec l’enneigement de la parabole, Planche-les-mines, Damprichard…)
La région compte 66 émetteurs diffusant la TNT dont deux principaux (Besançon Lomont et Besançon Montfaucon) et un émetteur mis en service par une collectivité à Indevillers. Selon le CSA, le Territoire de Belfort est le mieux couvert (99,7% de la population) suivi par le Doubs (97,6%), la Haute-Saône (97,2%) et le Jura (90,7%). La couverture régionale est passée de 92,9% en analogique à 96 % en numérique. « Mais on ne parle pas des trains qui arrivent à l’heure », a regretté Jean-Yves Haby de France Télé Numérique.
Et à Franck Lebeugle, représentant le CSA, de se battre la coulpe pour les trains arrivés en retard. « Ce n’est pas acceptable d’attendre cinq mois pour se rendre compte d’une mauvaise synchronisation », a-t-il reconnu à propos des problèmes rencontrés dans la vallée de Loue. « On a trop fait confiance aux chaînes de télévision en pensant qu’elles étaient soucieuses de leurs téléspectateurs. Les diffuseurs, qui sont par elles, se renvoient souvent la balle », a poursuivi Frank Lebeugle.
Les téléspectateurs connaissant encore des problèmes et voulant déposer une demande d’aide financière (250 €) pour l’acquisition d’un matériel de réception alternatif au numérique hertzien ont jusqu’au 16 mai pour déposer leur dossier.
 
SE RENSEIGNER : 0970 818 818
SURFER : http://www.tousaunumerique.fr

46% des foyers passent par le râteau
En Franche-Comté, le choix de la TNT est dominant. Près de 46% des téléspectateurs numérisés de la région reçoivent les chaînes de la TNT par l’antenne râteau sur au moins un poste du foyer.
Le satellite numérique, avec ou sans abonnement, constitue le deuxième vecteur de numérisation des foyers avec une pénétration de 35,9%.
L’ADSL compte pour près de 14,9% de l’équipement des foyers équipés en télé numérique et le câble numérique est présent dans 3,6% des foyers.
Chiffres
-      42 000 appels ont été traités via le 0970 818 818
-      755 000 guides ont été distribués
-      2600 interventions à domicile avec le dispositif d’assistance technique
-      5600 interventions par 1900 bénévoles spécialement formés.
-      plus de 200 professionnels signataires de la charte « tous au numérique
-      4944 aides financières attribuées
-      759 points d’information fixes dans les mairies
-      62 villages visités par la tournée « tous au numérique »
 
 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Deux ans de soutien à l’Ukraine pour l’association UKRaide

Le 24 février 2024 a marqué les deux ans du lancement de l’opération militaire spéciale russe contre l’Ukraine. Une guerre qui ne respecte pas le droit international et qui vise inlassablement des infrastructures non militaires telles que les écoles, les jardins d’enfants, les logements de particuliers ou encore les hôpitaux. En 2024, l’association UKRaide poursuit sa mobilisation en continuant d’acheminer des camions d’aide en Ukraine.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.62
couvert
le 26/02 à 9h00
Vent
1.2 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
93 %